Le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

SEO

i

BLOGGING

T

ÉTUDES DE NICHES

v

AVIS d’experts

POSITIONNEMENT

Le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

Restez informés

SEO

i

Blogging

T

ÉTUDES DE NICHES

v

AVIS d’experts

POSITIONNEMENT

Vous avez une offre intéressante, vous avez fait vos recherches et vous savez qui sont vos concurrents directs et ce qu’ils font. Vous pouvez rapidement identifier en quoi leurs produits diffèrent des vôtres, en quoi les vôtres sont meilleurs et qui est votre cible. Mais est-ce bien suffisant ?

La prochaine étape cruciale pour réussir votre lancement sur le marché, est le processus d’étude de la concurrence, c’est-à-dire la mesure et le suivi des stratégies et des résultats à long terme d’autres entreprises afin de vous aider à suivre la concurrence et à atteindre vos indicateurs clés de performance (ICP).

Qu’est-ce qu’une étude concurrentielle ?


L’étude concurrentielle consiste à comparer vos performances (sur le web dans notre cas) à celles d’autres sites et applications. Les informations recueillies dans le cadre de ce processus peuvent être utilisées pour découvrir les angles morts du marketing et des ventes (tels que des stratégies de marketing peu performantes ou des efforts d’optimisation du contenu) et trouver des domaines où améliorer les processus commerciaux et développer de nouveaux marchés. Le processus d’étude concurrentielle et de benchmarking vous permet également de comprendre votre position globale par rapport aux leaders et aux moyennes du secteur.

Pourquoi réaliser une analyse comparative de la concurrence ?


Vous connaissez bien vos propres mesures de performance : Google Analytics vous offre une visibilité complète des performances de votre site, les indicateurs de vente permettent de mesurer les revenus et la croissance, et les rapports financiers donnent une mesure des résultats économiques. Mais vos propres indicateurs ne sont pas suffisants. Si votre trafic augmente de 10 % par an, mais que vos concurrents connaissent une croissance deux fois supérieure, votre croissance est-elle suffisante ? Si vous avez décidé de vous concentrer sur le produit A ce trimestre, et que votre concurrent vend une version comparable du produit A à 5 fois votre volume, êtes-vous satisfait ?

L’analyse comparative est un outil que les entreprises efficaces utilisent pour déterminer leur position par rapport à diverses mesures d’engagement. Il peut également être utilisé pour mesurer vos performances par rapport à n’importe quel indicateur clé de performance, et pour faire le point sur vos résultats par rapport à d’autres sites.

Comment faire une étude concurrentielle ?


3 étapes pour une analyse comparative efficace de la concurrence

1 – Choix de l’indicateur de performance clé : la première étape d’un benchmarking réussi est la collecte de données pour identifier l’indicateur clé de performance que vous mesurez : Voulez-vous améliorer vos performances de référencement ? Vous développer sur un nouveau marché ? Augmenter le trafic sur votre site ?

Identifiez d’abord vos indicateurs clés de performance, afin de savoir ce que vous devez mesurer. Ces objectifs doivent être 1) réalistes et 2) mesurables ! À quoi bon avoir un objectif mais ne pas savoir comment le mesurer ?

Voici quelques idées d’indicateurs clés de performance :

  • Augmenter le trafic web de X%.
  • Lancer de nouveaux produits sur de nouveaux marchés cibles
  • Engager les utilisateurs
  • Améliorer la durée des visites ou le taux de croissance de %.
  • Atteindre le TOP 3 Google certains mots-clés
  • Augmenter la notoriété de la marque – améliorer la part de trafic de la marque de %.

2- Identifier les bons concurrents : le processus de sélection concurrentielle est crucial pour un benchmarking efficace et repose largement sur la planification stratégique de l’ICP que vous avez choisi à l’étape 1. Il existe quelques types de benchmarks que vous pouvez utiliser ici, mais les possibilités sont finalement illimitées.

Voici une courte liste d’exemples, mais gardez à l’esprit que toute étude concurrentielle peut être effectuée par rapport à une grande variété d’entreprises et de secteurs :

a) Concurrents immédiats

Lorsque vous cherchez à savoir comment améliorer votre part de marché ou votre évaluation comparative des performances sur des sujets spécifiques, il est préférable de choisir les concurrents qui sont très proches de vous. Ceux-ci composeront votre ensemble concurrentiel immédiat, et vous voudrez surveiller continuellement leurs performances globales pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie et, si nécessaire, ajuster votre plan d’action en conséquence.

b) Les meilleurs concurrents du marché

Bien que nous rêvions grand, il est plus probable que vous ne soyez pas le plus grand et le meilleur business de votre marché, cependant, vous souhaitez probablement l’être. Lorsque vous cherchez à améliorer vos objectifs et votre méthodologie de croissance à long terme, visez haut et comparez-vous aux sites qui dominent votre secteur.

c) Les nouveaux concurrents qui innovent

Il est facile de regarder vers le haut pour s’inspirer, mais parfois, il faut aussi regarder vers le bas. Des entreprises beaucoup plus petites que la vôtre peuvent se développer plus rapidement que le secteur, ce qui pourrait constituer une menace dans un avenir proche (ou lointain). Gardez un œil sur leurs performances pour voir quelles méthodes innovantes elles utilisent pour leur croissance et comment vous pouvez continuer à les devancer.

Après avoir établi vos objectifs et les types d’entreprises auxquelles vous devez être comparé, comment identifier les entreprises spécifiques qui correspondent à votre référence ? Vous devriez connaître vos concurrents immédiats et les acteurs les plus importants de votre secteur, mais comment pouvez-vous identifier ceux qui obtiennent le plus de trafic SEO et ceux qui se développent le plus ? Si tels sont vos objectifs, il existe quelques outils qui peuvent vous fournir une visibilité sur une métrique plutôt qu’une autre : Semrush, Ahrefs, SEObserver..

3 – Ce qu’il faut mesurer et comment
Vous connaissez votre indicateur de performance clé et vous avez identifié les sites, il est maintenant temps de les mesurer. L’indicateur que vous mesurez, et les outils que vous utilisez pour le faire, varieront en fonction de vos objectifs. Par exemple, pour améliorer le référencement, il faut connaître le trafic concurrentiel sur des mots clés et des groupes de mots clés ; pour accroître la notoriété de la marque, il faut connaître le trafic direct sur un site, et pour développer la part de marché, il faut connaître la part de trafic sur des pages spécifiques d’un site.

N’oubliez pas de rester simple ! Vous voulez des mesures auxquelles vous pouvez revenir en temps supplémentaire et voir une image claire. Essayez de limiter autant que possible le nombre de mesures pour chaque ICP.

Voici quelques outils à utiliser pour chaque type d’ICP :

  • Atteindre la croissance : suivez le trafic du site via Semrush
  • Amélioration du rang de référencement : Semrush : l’un des outils de référencement largement disponibles, pour identifier si vos concurrents augmentent ou non leur trafic de référencement et quels mots-clés ils utilisent. Suivez leurs pages de destination pour voir comment ils y parviennent.
  • Augmenter le nombre de personnes suivies sur les réseaux sociaux : Surveillez les pages sociales de vos concurrents, notamment le nombre de likes et de followers. Hootsuite, Sprout Social et Socialbakers sont d’excellents outils
  • Élargir l’offre de produits : Suivez les concurrents dans l’actualité et voyez ce qu’ils font. Un moyen facile de le faire est de créer une alerte pour leur nom sur Google Alerts. Vous serez ainsi averti chaque fois qu’une entreprise est mentionnée sur le Web. Vous pouvez également utiliser Talkwalker ou Brand Watch et garder un œil sur les communiqués de presse et les sites Web des entreprises.
  • Améliorer la rentabilité des ventes : sur societe.com, vous pouvez consulter les rapports financiers trimestriels. Vous pouvez également utiliser des sites comme Crunchbase pour voir si vos concurrents ont levé des fonds et combien.

Bien sûr, il existe d’autres options, comme la demande d’une étude personnalisée.

Et maintenant ? En piste !


Une fois que vous avez décidé de votre KPI, identifié vos concurrents cibles et défini les mesures que vous devrez suivre pour atteindre votre objectif, il est temps de procéder au suivi ! N’oubliez pas de conserver des rapports d’analyse comparative distincts pour chaque objectif et chaque type de concurrent (se mesurer à des entreprises beaucoup plus petites ou beaucoup plus grandes sur le même rapport peut prêter à confusion), et revenez à ces mesures chaque fois que vous effectuez votre planification, ce qui devrait être au moins tous les trimestres. Réévaluez périodiquement si ces mesures sont toujours pertinentes, importantes, et si elles vous aident à atteindre vos objectifs, et assurez-vous de garder le pouls en cherchant à savoir s’il y a d’autres objectifs que vous aimeriez ajouter.

Conclusion


Le processus d’étude de la concurrence est une partie nécessaire de tout business plan et doit être mené régulièrement pour s’assurer que vos objectifs commerciaux ont un sens et que vous les maîtrisez. Ce processus permet aux entreprises de mettre leurs performances en perspective et d’éviter de naviguer à vue. Le type d’analyse comparative que vous effectuerez dépend largement de vos objectifs et de vos indicateurs clés de performance, et toute mesure doit être conforme à ceux-ci.