Le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

SEO

i

BLOGGING

T

ÉTUDES DE NICHES

v

AVIS d'experts

POSITIONNEMENT

Le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

SEO  –  BLOGGING  –  ÉTUDES DE NICHES  – AVIS EXPERT –    POSITIONNEMENT

le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

Restez informés

SEO

i

BLOGGING

T

ÉTUDES DE NICHES

v

AVIS d'experts

POSITIONNEMENT


Saviez-vous qu’une personne sur 3 passe moins de 15 secondes à lire un article de blog ?


Et que 75% des internautes lisent en diagonale : les titres, les mots en gras, et quelques passages qui les intéressent ?


Pire encore : 60% des internautes lisent moins de 200 mots sur une page web.


Aïe !




Je ne dis pas ça pour vous décourager.


Mais c’est la (dure) réalité.


Alors quitte à passer du temps à rédiger des articles, autant accrocher votre lecteur, et lui donner les informations qu’ils recherchent.

Avec votre style, votre patte.

Aujourd’hui les blogueurs sont plus que jamais des influenceurs.

Si on lit votre blog, c’est que vos lecteurs veulent avoir votre avis sur le sujet en question.

Les gens en ont marre des textes ennuyeux et des généralités.


Alors je sais, ce n’est pas toujours évident, et je ne suis pas le meilleur exemple. Je ne vous jette pas la pierre.


Je fais du SEO à longueur de journée. A trop vouloir optimiser mes textes pour Google, j’en oublie mes lecteurs. Et c’est une terrible erreur.


Cela enlève toute émotion aux textes, rendant la lecteur absolument pompeuse et ennuyante.


=> Ecrire pour vos lecteurs n’empêche pas de se positionner dans Google.


L’algorithme est de plus en plus intelligent et il saura comprendre votre texte.


Premier conseil : vous devez rédiger en pensant à quelqu’un. Imprimez le portrait de votre meilleur ami et accrochez-le au-dessus de votre ordinateur. En format A3.  Parlez-lui directement, comme s’il était à côté de vous.


C’est la meilleure façon de rédiger.


Gardez des fléchettes de côté, si tout ne se passe pas comme prévu.


Parfois on pense bien écrire, mais une fois qu’on relit notre texte à voix haute, ça sonne faux. Aseptisé.

Concentrez-vous sur l’intention de recherche


(kékiveutlui?)


Avant toute chose , et avant même d’avoir créer votre blog, vous DEVEZ connaitre votre niche. L’idéal est d’avoir réalisé une étude de niche au préalable.


Vous devez connaître les principaux sujets qui intéressent votre audience, afin de capter et de retenir l’attention de vos lecteurs.


  • Quelle est votre cible ?
  • Qui sont vos lecteurs ? Des pro, des particuliers ?
  • Que tapent-ils dans Google ? Des mots clés courts ? Des phrases ? Des recherches précises ?
  • De quoi ont-ils besoin ? Une information ? Un avis sur un produit / un service ?
  • Quels sont leurs objectifs à court terme ? Long terme ?
  • Pourquoi ont-ils besoin de trouver cette information ? Résoudre un problème fort et urgent ? Comparer ? Se renseigner ?
  • Qu’est-ce que votre article de blog pourra leur apporter ? Une réponse ? Un avis tranché ? Une solution à un problème ? Du divertissement ?


Ces questions vont au-delà de la « simple » recherche de mots clés.


Rentrez dans la tête des votre audience.


Devenez un détective le temps de quelques heures. Observez, analysez !



  • Qu’est-ce qui tracasse votre cible ? Qu’est-ce qui l’empêche de dormir le soir ?
  • Qu’est-ce qui pourrait la soulager ?
  • Quels sont les problèmes auxquels vous avez vous-même fait face ?


Si vous n’êtes pas au clair sur ces différentes questions, je vous conseille de lire le guide TraficMania « les 11 méthodes avancées d’un détective privée pour comprendre les problèmes de votre audience (et exploser vos ventes) »


Cet article est très complet. 7000 mots de méthodologie à appliquer. J’aimerai dire que ce guide est excellent, mais vu que c’est moi qui l’ai écrit, ce serait peut être légèrement prétentieux.


Dans tous les cas allez jeter un œil.


Une fois que vous avez cerné votre cible entre 4 yeux, vous devez trouver le juste milieu entre ce dont elle a besoin, et ce que vous avez envie de lui dire.


Ne vous bridez pas. Mais apportez une réponse appropriée. Et faîtes vous plaisir m*****. Si vous aimez écrire, lâchez vous.


Personnellement j’aime un peu (trop) les Gifs. Niveau SEO, c’est pas terrible. Cela peut ralentir le chargement de la page, et google n’aime pas trop. Mais je m’en fiche.


Voici quelques techniques supplémentaires pour découvrir des sujets de blog qui intéressent votre audience :



1.Demandez leur !


Ok je sais, c’est simple comme conseil. Mais qui mieux que votre cible en personne pour vous aider ?


=> Faîtes un sondage avec un Google Form tout simple, où vous questionnez votre audience sur ses besoins.


=> Envoyez votre questionnaire à votre liste d’emails ou sur vos réseaux sociaux. Si vous partez de 0,  demandez l’avis des gens dans les groupes Facebook, sur Twitter.


=> Posez des questions ouvertes et susceptibles d’amener une réponse constructive :


  • Quel est votre problème numéro 1 qui vous empêche d’atteindre vos objectifs ?
  • Quel serait la solution idéale selon vous concernant ce problème ?
  • Qu’est-ce que vous aimeriez apprendre sur tel sujet ?



2. Utilisez les suggestions Google


Quand vous commencez à taper un mot ou un début de phrase dans Google, plusieurs propositions s’affichent. Ce sont bien souvent des requêtes associées qui sont recherchées par les internautes. Une aubaine pour vous !






3. Allez jeter un œil sur les questions Quora :


Entrez un sujet et découvrez des dizaines et des dizaines de questions relatives à votre niche.



Avant de vous jeter sur votre clavier, commencez par vous poser et lister les besoins de votre cible. A quoi bon écrire des articles qui n’intéressent personne ?


Plus vous serez proche de votre audience, meilleurs seront vos contenus.

Ecrivez un titre irrésistible


(aussi irrésistible que ce sorbet citron sous 40 degrés)



Le titre c’est c’est qui va pousser votre lecteur à cliquer… et potentiellement à lire votre contenu. C’est un outil marketing à lui seul. Un vrai levier. C’est la première chose que l’on va lire, et c’est ce qui sera affiché partout.. dans vos réseaux sociaux, vos campagnes d’emailing, et dans les résultats de recherche Google.


Attention à ne tomber pas dans le titre trop prometteur, ou trop agressif, cela vous ne rendra pas service.


Le titre doit être à la hauteur de votre article.


Il laisse passer de l’émotion. Il donne envie, il surprend, il suscite le désir.. quel coquin ce titre !


D’un point de vue SEO, il doit contenir le mot clé principal que vous ciblez.




“Bon concrètement, comment fait-on ?”



Prenez votre mot clé principal :

Ex : entretenir sa barbe


Posez-vous 5 minutes, prenez un café, éteignez la télé, et balancez toutes les idées qui vous viennent par la tête.


Seth Godin, le grand expert du marketing a dit : « Les bonnes idées viennent des mauvaises idées, seulement s’il y a assez de mauvaises idées ».



C’est à peu près comme cela que je travaille.


Je jete sur un papier toutes mes idées et mon cerveau finira par trouver une idée qui se démarque des autres.




Par exemple :

  • Pourquoi entretenir sa barbe ? [le guide complet]
  • Comment entretenir sa barbe ?
  • Entretenir sa barbe en 3 minutes chrono pour rester le plus beau.
  • Ne jamais entretenir sa barbe de cette manière
  • Entretenir sa barbe : les 3 astuces de pro
  • Entretenir sa barbe : voici à quoi ressemble une barbe jamais entretenue


N’y passez pas plus de 5 minutes.


La plupart du temps, je laisse un titre provisoire, j’écris mon article, et je reviens sur le titre à la fin, une fois que j’ai bien tout le contenu de mon article en tête. C’est bien plus facile vous verrez.

Voici mes conseils :


  • Utilisez les nombres : ajoutez l’année peut-être une bonne idée. « comment écrire un article de blog en 2021 ». D’une part les nombres permettent de faire ressortir le titre dans les résultats de recherches, de plus cela apporte une certaine précision, qui intrigue.
  • Intégrez des mots clés : Le mot clé principal est évidemment indispensable, et vous pouvez également ajouter un mot clé secondaire : « comment entretenir sa barbe rapidement ». Ici vous vous positionnerez sur « entretenir sa barbe » et sur « entretenir sa barbe rapidement »
  • Essayez les parenthèses. Encore une fois cela permet de faire ressortir le titre. Les crochets fonctionnent très bien et sont une bonne alternative aux parenthèses : [ ]


💡 : Dans Google, et sur certains mots clés, le titre peut tout changer. Cela m’est déjà arrivé d’être en 2ème page de Google sur un mot clé, et le fait de modifier le titre, m’a permis de positionner ma mon article en 1ère page quelques temps après. Encore faut-il que votre contenu soit bon. Mais essayez, vous pourriez être surpris. 


Restez cohérent et attisez la curiosité de vos potentiels lecteurs.


Dans la jungle des contenus web, l’élément numéro 1 qui va inciter au clic, c’est la curiosité.

2 phrases et 5 secondes pour retenir votre lecteur


Les deux premières phrases sont déterminantes pour accrocher votre lecteur. Soit, vous l’embarquez avec vous dans votre histoire, soit il va scanner votre article et repartir aussi vite qu’il est venu.



Les premiers mots conditionnent la lecture du votre article. Plus vous accrochez le lecteur, plus il aura de chance de lire l’intégralité de votre contenu. Vous avez des choses intéressantes à partager, et vous voulez le faire savoir ! Alors soignez vos premières phrases !


Comme dans la vraie, vie, la première impression est extrêmement importante.


Et comme le disait je ne sais plus qui « Il n’y a qu’une seule chance de faire une première bonne impression ».


C’est dur, mais cela en vaut la peine. Vous transformerez vos visiteurs en lecteurs fidèles ! Et plus si affinité..


Dans tous les cas, pas de panique, cela vient avec le temps et la pratique. Je ne vous dis qu’il faut être le meilleur copywriter dès demain.


Mes premiers articles étaient vraiment nuls, et aujourd’hui je ne me considère toujours pas comme un bon rédacteur, mais j’y travaille, et c’est ce qui compte.


Pour vous aider, voici mes conseils pour retenir l’attention dans votre introduction :


  • Utilisez des statistiques
  • Utilisez un ton direct, pas de phrases bateaux à rallonges qui font bailler votre lecteur avant même d’avoir commencé la lecture
  • Commencez avec une citation
  • Utilisez le drame, l’humour
  • Racontez une histoire personnelle
  • Ne dîtes pas des choses trop évidentes qui feront lever les yeux au ciel


=> Mais le point le plus important selon moi, c’est de commencer par la conclusion !


Euh.. tu débloques Adrien ou quoi ?


Cela peut paraître totalement contre intuitif, je vous l’accorde.


Mais votre lecteur, il a peu de temps en général. Soit il vous lit pour le plaisir, soit il cherche une info. Et moi le premier, j’aime bien trouver rapidement l’information que je recherche.


L’idée c’est donc d’écrire une synthèse au début de votre article. Comme je l’ai fait ici (avec ma table des matières).


Le lecteur peut ensuite aller lire la partie qu’il l’intéresse, ou lire l’intégralité de l’article. Mais en attendant vous lui faciliter la vie. Et il appréciera.

Répondez à des questions



Ci-dessus l’article que j’ai écrit pour Lycia Diaz du blog La-webeuse.


Cet article se positionne sur « blog de niche » et sur « qu’est-ce qu’un blog de niche », ce qui veut bien dire que dans les deux cas (surtout dans le deuxième évidemment), il comprend bien la question, et il a indexé mon article car j’y réponds.  


Alors bien sûr, rien ne vous oblige à répondre uniquement à des questions, mais sachez que c’est une excellente stratégie pour obtenir du trafic, et pour aider votre audience.


Pour Google, votre blog, c’est de la sémantique et de la donnée. Et son objectif est de positionner le meilleur contenu en face de la bonne requête.


Quand vous choisissez vos mots clés, prenez le temps de bien comprendre l’intention de recherche. Pourquoi un internaute taperait-il ce mot clé ? Qu’attend-il comme réponse ?

Si Google considère que votre article comme le plus pertinent, et si votre site est correctement optimisé pour le SEO, alors il pourra potentiellement vous placer en position zéro :



Google offre directement la réponse aux internautes.


Alors je sais ce que vous allez me dire.. « oui mais du coup l’internaute n’a plus besoin de cliquer ».


C’est pas faux Jean Pierre. Si la réponse présentée lui suffit, il n’a plus besoin de cliquer. Mais s’il souhaite en savoir plus, il y a de fortes chances pour que l’internaute clique sur votre lien.


Autre avantage, visuellement, vous occupez l’espace. Votre lien est visible et vous développez votre marque.


Autre avantage : Google utilise le résultat de la position 0 comme réponse lors d’une requête effectuée via la recherche vocale (Siri, Google Home, Siri, Cortana).


Comment optimiser votre article pour la position 0 ?


Je ne vais pas vous mentir, appliquer les conseils suivants ne suffira pas. Google prend en compte un grand nombre de critères. Et notamment votre popularité sur le web et donc le nombre et le pertinence des liens externes qui pointent vers votre votre blog. Ainsi que la vitesse de chargement, et la pertinence de votre contenu bien évidemment.


Voici mes conseils pour optimiser votre article pour la position 0 :


  • Comprenez l’intention de requête pour apporter la réponse adaptée. Quelle réponse attend l’internaute quand il tape le mot clé en question ?
  • Balisez les questions : chaque question = un titre (H1, H2, H3)
  • Intégrez une table des matières en haut de votre articles (avec des liens)
  • Adoptez un format FAQ (pour tout l’article ou une partie)


Il y a du travail, mais le jeu en vaut la chandelle ! Ecrire un article de blog optimisé pour le SEO prend du temps, beaucoup de temps, mais c’est la dure réalité du blogging. Les quelques astuces ou hacks que vous trouverez pour accélérer le processus ne vous apportera pas des tonnes de trafic du jour au lendemain. La qualité, la régularité, et la compréhension des requêtes seront des bases bien plus saines pour développer un trafic durable et pertinent.


Finalement c’est “juste” du marketing : résolvez les problèmes de votre audience.

Racontez une histoire captivante !


(et surtout pas des salades)


Depuis la nuit des temps, l’Homme aime les histoires ! Les livres, les polars, les récits, les contes, les forums internet, les groupes Facebook, les scenarios de films… tout est prétexte à se laisser captiver, tant que l’histoire est bonne.


Les histoires connectent les gens entre eux, leur font ressentir des sentiments, des émotions, elles sont facilement mémorisables. On aime tous se laisse emporter par une belle histoire, avec une intrigue, de l’humour, des rebondissements et un dénouement.


Alors je sais bien que vous n’êtes pas scénariste, et ce n’est pas ce que je vous demande.


Si votre sujet d’article le permet, essayez d’apporter du STORYTELLING (mot anglais pour dire « raconter une histoire » afin de divertir votre lecteur).


« L’internaute vient pour des infos, mais reste pour l’histoire »

Adrien HOUIZOT, 2021 après JC.



Partagez votre propre histoire donnera l’occasion à votre audience de s’identifier.


Et surtout, vous allez vous démarquer des milliers d’autres articles banals, sans émotion, écrits juste pour donner à manger à Google et remplir un blog. Ce type d’article a peu de chance de créer une relation pérenne avec son audience.


=> Vous voulez des lecteurs fidèles qui reviennent vous lire peu importe le sujet, pour avoir votre version, votre vision.


je sais très bien que la niche du blogging est concurrentielle, et qu’il y a déjà un paquet d’articles sur le sujet. Mais je m’en fou, littéralement. Je veux parler des sujets qui m’intéressent, avec ma plume.


C’est pour cette raison que je ne pourrai jamais déléguer la rédaction des articles sur Niches Détective.


Essayez de comparer votre blog à une série TV. Les scénaristes des bonnes séries sont des génies.


Combien de fois avez dis « ok je regarde un seul épisode ce soir » pour finalement en regarder 3, 4 voir 5.. et vous dire “ah ils sont forts quand même”.

Pensez votre blog comme les saisons d’une bonne série.

Prenez de la hauteur et considérez chaque saison comme une année de blogging.


Et répondez aux questions suivantes :


  • Quel est le cadre ? De quoi allez-vous parler cette année ?
  • Quels sont les temps forts de l’année ?
  • Quel sera le fil rouge ?
  • Comment retenir mes lecteurs (indice : en résolvant leurs problèmes et en racontant vos expériences)
  • Qui seront les personnages ? (vous pouvez très bien créez un personnage de toute pièce, comme ma partenaire Audreytips)


Bien sur vous n’allez pas essayez d’adapter votre blog en mode série. Mais l’idée est de donner du rythme.


Commencez par définir un rythme de publication et tenez-vous-y !


Ok Adrien, c’est bien beau tout ça mais.. Comment trouver de l’inspiration pour le storytelling de mes articles de blog ?


  • Partagez votre propre expérience face aux différentes problématiques / épreuves (que votre audience aurait tôt ou tard elle aussi à traverser
  • Parlez l’expérience de votre audience (basé sur des témoignages par exemple)
  • Parlez de choses que vous avez lu ou vu
  • Parlez de vos échecs !


Pour que votre histoire fasse de l’effet à vos lecteurs, elle doit avoir ces 4 caractéristiques :


  • Elle doit être simple : des phrases courtes, des mots compréhensibles par tous, un enchainement limpide, une suite logique. SIM-PLI-CI-TÉ
  • Elle doit être mémorable : Des gros chiffres, des grandes joies, des désillusions, des déceptions, des espoirs, une chute inattendue.. plus il y a d’émotion, et plus l’histoire devient mémorable.
  • Il y a des conflits ! Et oui, il y a toujours un gentil et un méchant dans toutes les histoires. Si vous n’avez pas de personnages pour incarner un méchant, pensez plutôt en mode « le bien « et « le mal ».
  • Il y a des personnages attachants (que certains vont aimer, et d’autres détester) 


“Merci Adrien, mais je n’ai pas envie d’écrire un roman d’aventures, mais des articles de blogs pour générer du trafic.”


Ok Jean Pierre. Tu as raison.


Voici une image pour résumer, et adapter mes recommandations aux blogs (En bleu, le déroulement classique d’une histoire, et en vert, le déroulement adapté au marketing)


Source : nicolefocale.ca


Votre internaute, cherche à aller d’un point A à un point B. Généralement il souhaite aller du problème à la solution. Entre temps il va rencontrer des difficultés, des péripéties, et il va avoir besoin d’aide.


A vous de l’accompagner dans sa quête !

Facilitez le scan de votre article


Source : Instapage.fr


Comme je vous le disais en préambule, très peu de gens lisent l’intégralité d’un article. On lit les titres, les mots en gras, les points clés, la conclusion.


Qu’est-ce qui nous pousse à aller plus loin ? Une sous partie qui nous intéresse, où une histoire qui nous captive.


Je vous conseille donc de faciliter la lecture rapide et le scan de vos articles. Faîtes ressortir les éléments clés.


  • Ajouter une table des matières en début d’article !
  • Faites des phrases et des paragraphes courts
  • Utilisez des mots simples et mettez en gras les plus important
  • Ajoutez des bullet point (comme ce que je suis en train de faire)
  • Ajoutez des sous-titres
  • Ajoutez des citations, des images, des infographies, voir des GIF (attention à bien compresser vos fichiers)


Il faut accepter que nos articles ne soient pas lus en intégralité. C’est comme ça. Pour suivre cette statistique, rendez-vous dans Google Analytics et suivez le temps moyen passé sur chaque page. Essayez de l’améliorer avec des modifications.


Source ; Analytics de Niches Détective

Investissez dans un design épuré




Plus de 50% de notre cerveau est utilisé pour traiter les informations visuelles.. contre 8% pour le toucher et 3% pour l’ouïe.


C’est en scannant de manière perpétuelle et automatique notre environnement que nous prenons la majeure partie de nos décisions.


Je suis sûr que cela vous est déjà arrivé de juger quelqu’un sur son physique (que ce soit en bien ou en mal, ou de manière neutre d’ailleurs) pour finalement se rendre compte, une fois que nous discutons avec elle, que la personne est bien différente de notre premier jugement.


Bref, tout cela pour dire que notre cerveau est conditionné pour analyser visuellement en premier lieu.


Il faut donc faire simple pour votre blog. Mais faire simple c’est parfois compliqué, je vous l’accorde.


Parfois l’histoire est tellement captivante que l’on s’en fiche du design. Je pense à mon partenaire André Dubois de TraficMania. Au tout début son design n’était pas très élaboré. Mais ses articles sont tellement passionnants que l’on oublie le design.


Par contre, si vous n’avez pas (encore) le talent d’André, et que votre histoire n’agit pas comme un aimant, alors capitalisez sur le design pour proposer une atmosphère propice à la lecture.


Pour un beau design, vous n’avez pas 36 solutions. Soit vous achetez un thème clé en main, soit vous bricolez un thème gratuit, soit vous payez un pro pour vous le faire.


Dans tous les cas, pensez à bien respecter les points suivants :


  • Utilisez des images : des photos, des illustrations, des graphiques, des classements, des infographies.. cela casse un peu le rythme et c’est agréable visuellement de proposer de l’information sous un autre format. Pour des images simples, utilisez la plateforme gratuite Pixabay
  • Ayez un format type d’article, avec des titres (H1, H2, H3), des couleurs, et une mise en page uniformes.
  • Utilisez une grande taille de police ! Rien de plus pénible que devoir zoomer pour lire un article
  • Aérez votre article ! Usez mais n’abusez pas d’espaces. Trouvez le juste milieu. Mais globalement, plus c’est aérez, moins on se sent oppressé et.. plus on a envie de lire !  


Quoi qu’il en soit n’investissez pas des fortunes. Dépensez le minimum afin d’avoir le meilleur rapport qualité / prix. Vous y consacrerez plus de budget avec vos premiers revenus.


En attendant optez pour un thème simple et fonctionnel, comme Elementor. 50 euros pour un thème à personnaliser, des formulaires, des pop up pour récupérer des emails.. simple et efficace quand on débute.

Soyez authentique !




Les internautes ont un radar à bullshit bien développé en 2021.

Ils sont de plus en plus matures et éduqués sur le web. Pour la plupart, ils comprennent les différentes stratégies marketing. Ce qui les rend sceptiques. Ils prennent donc le temps de lire, de comparer, de consommer du contenu gratuit, avant de sortir la carte bleue.


Les techniques de marketing « bas de gamme » vus et revus c’est terminé. Du moins si l’on souhaite développer un business pérenne. Les internautes recherchent des contenus et des personnes authentiques, généreuses, compétentes, qui apportent de la valeur avant de vendre à tout prix.


=> Quand vous avez la confiance de votre audience, vous n’avez pas besoin d’utiliser des techniques commerciales agressives.


N’essayez pas de les embobiner et soyez juste vous-même. C’est comme cela que vous réussissiez à créer une vraie connexion avec votre audience.


Par exemple, j’ai bien pris le temps de faire des articles invités de grande qualité. (des articles tutos de 8000 mots où je donne énormément de valeur).


Dans le même temps j’ai publié chaque semaine une nouvelle étude de niche unique.


La marque Niches Détective se développe, et les internautes me font confiance. Ils savent que j’apporte de la valeur. Je l’ai prouvé avec mes articles. Mais cela m’a pris un an et demi. C’est indispensable pour espérer faire de la qualité.


Voici les 3 avantages à être 100% authentique sur votre blog :


  • L’engagement : parmi la foule de vendeurs de rêve sur le web, les internautes recherchent des interactions réelles et authentiques. Mettez-y du cœur et soyez honnête ! Vous verrez, ça paye. Vous obtiendrez alors leur temps, leur attention… et à terme leur budget.
  • La notoriété : votre vision va vous différencier de vos concurrents. J’ai même envie de vous dire.. en étant unique et en partageant votre point de vue et votre expérience, vous n’avez même plus de concurrence. Comment sait-on si sa marque se développe ? Allez dans la Google Search console (l’outil Google pour suivre votre SEO) et analysez les mots clés qui sont tapés. Si le nom de votre blog revient souvent, c’est que votre notoriété se développe.
  • Les émotions : encore et toujours. Montrez vos forces, vos faiblesses, vos erreurs, vos envies.. nous sommes tous des êtres émotifs. Le partage des émotions renforce les relations. Je suis sûr que vous avez déjà regarder des publicités à la TV, qui vous ont fait rire ou pleurer.


Être totalement transparent dans vos articles de blog et vos emails peut être un avantage concurrentiel énorme.


Maintenant vous allez me demander « comment écrire un article de blog avec authenticité ? »

  • Ecrivez comme vous parlez : Utilisez un ton direct. Comme si vous étiez en train de discuter avec un ami en face de vous. Nous sommes blogueurs, pas romanciers. Relisez-vous à voix haute. Vos phrases doivent être simple à lire et à prononcer.

  • Identifiez vos valeurs : Que prônez vous ? En quoi est-ce que vous croyez ? Pourquoi avez-vous un blog, et qu’est-ce que vous avez vraiment envie de partager ? Qu’est-ce qui vous anime ?

  • Parlez des problèmes que vous rencontrez : qu’est-ce qui vous touche ? Comment est-ce que vous réagissez ? Votre audience pourra s’en inspirer si un jour elle-même est touchée par ce problème

  • Prenez parti : Pourquoi Donald Trump a eu autant de fans (et d’ennemis) ? Parce qu’il a toujours eu un discours très clivant sur de nombreux sujets. Le pire c’est d’être d’accord avec tout le monde. N’ayez pas peur d’affirmer haut et fort vos convictions, vos idées, votre vision. Certains ne s’identifieront pas, mais tant pis. Vous allez renforcer votre relation avec les personnes qui partagent votre opinion, et c’est eux qui vous soutiendront.

  • Soyez transparent : Ne montrez pas que vos victoires, mais parlez de vos difficultés, et de vos échecs. Personne n’est parfait, et votre audience le sait. Donc si vous paraissez « trop » parfait, ça ne sera pas crédible.

La qualité avant la quantité




Environ 3 millions d’articles de blog sont publiés chaque jour dans le monde.


Faut-il se noyer dans la moyenne ou prendre le temps de faire des articles de très grande qualité ?


Je suis sûr que vous avez trouver la réponse…


Il y a tellement de contenus disponibles sur le web. Parfois je fais presque une overdose. Personnellement, j’ai quelques blogs dans mes favoris que je lis régulièrement, parce que je sais que le contenu est d’une grande qualité. Mon temps ne sera pas perdu.


Les articles médiocres ne sont plus lus. C’est un fait. Ils peuvent être utiles dans un but purement SEO, afin de donner à manger aux robots Google, mais certainement pas à l’utilisateur.


Idéalement, j’aimerai écrire un article d’au moins 5000 mots toutes les semaines pour Niches Détective. Mais le rythme est impossible à tenir, surtout en étant salarié.


Je me suis donc posé la question :

Est-ce que je ne devrais pas écrire moins et publier plus souvent ? Ou continuer de faire des gros articles de qualité mais publier moins ?


Deuxième option, sans hésiter. Je n’ai pas envie de publier des articles « moyens » et je veux prendre le temps de bien travailler mes articles.


Comment faire des bons articles alors que vos concurrents ont déjà des articles de qualité sur le même sujet ?


Posez-vous les questions suivantes :


  • Comment utiliser vos forces, votre expérience et votre vision pour vous différencier ?
  • Comment organiser votre rédaction pour publier de la qualité ? (recherche de sujets, d’informations, de statistiques…)
  • Comment optimiser le temps de rédaction ? (bloquer une plage horaire dans votre planning, utiliser un dictaphone..)
  • Comment s’inspirer mais ne pas copier ? Prenez les 3 meilleurs articles de votre thématique et demandez-vous comment aborder le sujet à votre manière



Mon avantage concurrentiel ? Des articles longs, exhaustifs, et documentés.


La plupart de mes articles contiennent au minimum 5000 mots, à part mes études de niche.


J’essaye de répondre à un maximum de questions autour liées aux sujets que j’aborde.


Cela demande de la préparation, de la recherche, un travail éditorial, une stratégie SEO, mais je crois vraiment que le jeu en vaut la chandelle. C’est une stratégie long terme, et j’espère pouvoir me différencier de mes concurrents de cette manière.


J’ai lu pendant des années des blogs anglophones comme Backlinko, copyblogger, ou Moz, qui sont tout simplement des monstres en matière d’articles de blog.




Brian Dean, de Backlinko, a popularisé la « skyscrapper technique » qui consiste à trouver un sujet populaire, et tenter de faire encore mieux. Puis communiquer sur votre article, envoyer des mails aux blogs influents, et tenter d’être repéré avec votre incroyable contenu.


Je développerai cette technique dans un prochain article.


Pour conclure : Fixez-vous un rythme qui permette de produire du contenu de grande qualité. Une fois par semaine, une fois par mois… c’est vous qui voyez.

Donnez des chiffres !



On dit souvent qu’une image vaut mille mots, moi je dis qu’un chiffre vaut parfois une longue explication.


C’est d’ailleurs avec des chiffres que j’ai commencé cet article. Les données permettent de crédibiliser ce vous avancez, et d’illustrer vos propos. Ils vous rendent convaincant !


C’est également un moyen de se différencier de vos concurrents.


Voici des sources pour trouver des données :



  • Vos observations et votre expérience : « en 5 ans j’ai eu 584 RDV commerciaux, et voici ce que j’ai appris »

  • Des enquêtes / des sondages : Vous pouvez réaliser facilement vos propres enquêtes auprès de vos abonnés ou de votre réseau avec des outils comme Google Forms ou SurveyMonkey. Vous pourrez ensuite analyser et développer les résultats dans un articles tel un laborantin !

  • Le data scrapping : cette technique vous permet de collecter des données en masse à partir d’un logiciel. Des connaissances techniques sont nécessaires. Voici les outils disponibles

  • La recherche « à la main » via Google ou avec l’outil Google Data search

  • Pour les comparatifs (produits ou services) recherchez les différents prix publics et présentez vos recherches et votre avis dans un article


Mon conseil (que je n’applique pas encore personnellement) : trouvez des données brutes, et mettez-les en image avec une infographie !


Vous pouvez facilement trouver un designer pour déléguer cette tâche.

Comment écrire un article de blog – Conclusion


Que vous soyez blogueur à plein temps, employé dans un service marketing, ou infopreneur, ces conseils s’appliqueront toujours !



  • Investissez du temps pour comprendre les besoins et les intentions de recherche de votre audience

  • Créez un titre hyper sexy qui ira au bout de ses promesses !

  • Travaillez votre rédaction pour emporter vos lecteurs dans votre histoire

  • Répondez à toutes les questions que peut se poser votre audience sur le sujet que vous traitez

  • Utilisez la mise en page et le design pour apporter une bonne expérience de lecture. Votre lecteur doit se sentir bien sur votre blog, comme à la maison.

  • Soyez vous-même, parlez simplement avec vos propres mots, et n’essayez pas de quelqu’un d’autre. Les gens vous lisent parce que c’est vous.

  • Tout le monde peut faire de la quantité, mais rare sont ceux qui prennent le temps de faire de la qualité. C’est vous qui voyez à quel groupe vous souhaitez appartenir..

  • Donnez des chiffres et des données pour illustrer vos propos


J’espère que cet article vous aidera à écrire des articles de blog pertinents, que vous prendrez du plaisir, et que vous lecteurs resteront.. et reviendront !


Si vous souhaitez vous perfectionner en rédaction web, pour votre propre blog, ou pour vos clients, je vous invite à suivre le blog de l’excellente Lucie Rondelet, de Formation Rédaction Web.


A très vite,

Adrien

ACCOMPAGNEMENT

FORMATIONS

> À Venir

>

>

>

>

>