Le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

SEO

i

BLOGGING

T

ÉTUDES DE NICHES

v

AVIS d’experts

POSITIONNEMENT

Le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

le blog niches détective

Sélectionnez une catégorie

Restez informés

SEO

i

Blogging

T

ÉTUDES DE NICHES

v

AVIS d’experts

POSITIONNEMENT

Amis détectives,


Bienvenue dans cet immense guide dédié aux personnes qui souhaitent créer un blog.

L’idée, c’est de vous présenter le processus global : comment le créer, quel nom lui donner, quels outils choisir, comment attirer du trafic, et comment le monétiser.

Cet article, j’ai passé des jours entiers à l’écrire. J’ai essayé d’être le plus complet qui soit mais c’est impossible. Chaque partie donnera donc lieu à de nouveaux articles bien plus détaillés. Laissez moi juste le temps les rédiger 🙂

Cette publication a un intérêt évident pour le SEO.

Mais au delà du SEO, le plus important pour moi est de vous proposer du contenu que vous allez pouvoir implémenter de votre côté.

A part quelques-uns qui font un travail remarquable, comme entre autres, André de TraficMania ou Lycia de La-webeuse, la niche “blogging” est relativement très pauvre en terme de qualité.


Je n’ai pas la prétention d’être le meilleur, mais j’ai la volonté de proposer des éléments de qualité, et accessible.

Allez, à mon échelle, je vais tenter de répondre à l’éternelle question : poser dans le titre.

Ce qui est en somme, la suite logique de mon travail sur Niches Détective.

Présenter des études de niches rentables c’est bien, mais une fois qu’on a trouvé notre niche, que fait-on ?

C’est à cette question que je vais tenter de répondre le plus précisément possible.


Créer un business en ligne est une grande aventure, et de nombreuses questions vous viendront à l’esprit tout au long du processus.





Comment créer un blog ? Les premières questions à se poser

Qu’est-ce qu’un blog ?


C’est un site web, géré via un système de gestion de contenus (CMS) ou le blogueur publie régulièrement des billets généralement rédigés dans un style informel ou conversationnel – souvent dans le but d’attirer des internautes et de générer un revenu en ligne via le web marketing (mais pas toujours).

Est-ce une bonne idée de démarrer un blog ?


Oui ! c’est l’un des moyens les plus faciles et les plus accessibles de lancer votre propre entreprise et de gagner un revenu en ligne (de n’importe où dans le monde). Il n’est pas nécessaire d’être un rédacteur ou un développeur web professionnel et vous n’avez pas besoin de qualifications, d’années d’expérience dans votre domaine ou de diplôme pour réussir. Vous pouvez commencer à bloguer, quel que soit votre âge, votre lieu de résidence ou votre niveau d’expérience, tout en continuant à travailler ou à étudier.

Est-ce encore possible de gagner de l’argent avec un blog aujourd’hui ?


Oui, oui et OUI ! Cela fait presque 2 ans que j’études les niches de marché. Je peux vous assurer qu’il y a encore énormément de niches avec un énorme potentiel. Soit il n’y a pas de encore de business dans ces niches, soit les blogs existants sont pauvres en terme de qualité (et je suis persuadé qu’ils arrivent tout de même à générer des revenus intéressants). Donc la réponse est oui, il est possible, et il sera encore possible de gagner de l’argent sur ce modèle, dans les 30 ans qui viennent. J’en mets ma main à couper.


Des millions de personnes gagne de l’argent. Un complément de revenu, un vrai salaire, voir même des revenus à 5 chiffres par mois, il y a de tout.

Les coûts de démarrage sont très faibles. Le blogging peut se pratiquer n’importe où, n’importe quand, ce qui permet d’adapter votre emploi du temps si vous avez déjà une activité. Comptez tout de même minimum 20h de travail par semaine. Cela dit, même les blogueurs à temps partiel peuvent gagner des compléments de salaire intéressants, comme je le fais depuis 1 an ici. Je suis responsable web marketing le jour, et blogueur le soir / le weekend. J’ai la chance d’avoir une femme formidablement conciliante.


Le lancement de Niche Détective (en parallèle de mon travail) m’a permis de gagner près de 1500 euros sur les 3 derniers mois, en vendant uniquement des études personnalisées. Je ne vais pas devenir millionnaire du jour au lendemain. Mon activité démarre doucement, mais sûrement. Je ne suis pas pressé. Le blogging est un marathon.

Combien ça coûte de créer un blog en 2021 ?


Selon vos objectifs et le choix du CMS, vous aller pouvoir créer un blog à partir de 72 euros par an, ce qui correspond à l’achat de l’hébergement web et de votre nom de domaine. Cette offre à 72 euros est proposé par o2 Switch. Le tarif peut varier du tout au tout. Si vous créez vous-même votre site, une centaine d’euros par an suffiront. Si vous faîtes appel à une agence web, alors le prix peut vite s’envoler.

Maintenant que nous avons passé en revue les premières questions que tout le monde se pose, nous allons pouvoir rentrer dans le vif du sujet.

Je vais vous présenter les 6 étapes pour créer un blog rentable en partant de rien. 0.

Trouvez une niche rentable, et un nom de blog mémorable


Le niche est le sujet général autour duquel vous allez axer votre contenu. Il peut s’agir de sujets tels que les voyages, l’alimentation, la santé, le bien-être, la mode, le style de vie, la technologie, etc. Intégrez un ou deux mots qui indiquent clairement le sujet de votre activité dans le nom (comme stop-hypertension.com ou accro-rando.com) sera très utile pour vos futurs visiteurs.

Que faire si je n’ai aucune idée de niche ?

Plusieurs options s’offrent à vous :


Le nom de votre site est ce que les internautes verront en premier. il devrait donc idéalement représenter soit les sujets généraux sur lesquels vous allez écrire, soit votre propre nom, celui de votre entreprise, ou bien une combinaison de mots, idéalement explicite.

Que faire si je n’ai pas d’idée de nom ?


Si vous avez besoin d’aide pour trouver un nom, j’ai un article spécialement pour vous : 11 questions à se poser pour trouver un nom de blog mémorable.

Est-ce que je pourrai changer de nom en cours de route ?


Techniquement oui.

Maintenant, si vous voulez mon avis, ne le faîtes pas. Prenez le temps de réfléchir. Admettons que votre blog décolle et que votre nom soit mémorisé par votre audience. Vous allez commencer à construire votre marque. Ce serait dommage de perdre le bénéfice de votre notoriété dans quelques mois en changement le nom. Vous pourriez même avoir du trafic “de marque”. C’est à dire des gens qui vont taper dans Google le nom de votre blog directement.


Le trafic de marque de Niches Détective


Mettre votre blog en ligne !


La deuxième étape consiste à le mettre en ligne. C’est ce que fera pour vous un hébergeur de sites web. Au cours de cette étape, vous choisirez la plateforme (WordPress, Wix, Joomla..) et le plan d’hébergement web que vous utiliserez pour l’administrer.


Qu’est-ce qu’un hébergeur web ?


Pour rendre votre site web accessible à d’autres personnes sur Internet, vous avez besoin d’un “hôte”. L’hébergeur conserve tous les fichiers de votre site web en toute sécurité et veille à ce que les personnes puissent accéder à votre blog lorsqu’elles cliquent sur un lien ou tapent votre URL. Pensez à l’hébergement comme à votre maison. Lorsque quelqu’un vient chez vous (en tapant l’URL), il peut voir ce qu’il y a à l’intérieur.

Combien coûte un hébergeur web ?


L’hébergement de sites web est peu coûteux (environ 6 euros/mois) chez un fournisseur d’hébergement de haute qualité comme O2 Switch. Avoir un hébergeur approprié pour alimenter votre blog est l’un des investissements les plus importants que vous pouvez faire lorsque vous commencez. En effet, le titre de cet article un léger mensonge, mais globalement à part cet investissement minime, vous pourrez démarrer de manière gratuite.

Quel est le meilleur service d’hébergement web ?


La combinaison de plateforme de blogs et d’hébergement web que j’utilise personnellement est un WordPress, hébergé par SiteGround. WordPress est une plateforme de publication gratuite qui existe depuis 2003 et qui alimente aujourd’hui plus de 70 % des blogs sur Internet. SiteGround est l’un des hébergeurs les plus fiables au monde avec un des meilleurs services client. Ce n’est pas le moins cher : aux alentours de 90 euros la première année, puis 180 euros la deuxième. Je n’ai jamais eu aucun soucis avec eux et le service client est franchement remarquable. A noter : tout est en anglais sur SiteGround.

Il y a quelques mois, j’ai créé un site pour un ami. Je voulu tester O2 Switch, la plateforme 100% française. Le prix est accessible (72 euros à l’année) et le service client est excellent. J’ai posé deux questions au support, et j’ai eu une réponse en moins de 5 minutes ! A voir dans le temps, mais c’est un bonne première expérience pour moi. Je recommande.

Maintenant, nous allons mettre en place votre hébergement.


creer-un-blog


Cliquez ici pour découvrir l’offre complète d’O2 Switch et commencez à paramétrer votre hébergeur.

Choisissez votre plan


Pour la plupart des hébergements web, vous aurez le choix entre plusieurs propositions commerciales, selon vos besoin en terme d’hébergement. O2 Switch a simplifié les choses pour les blogueurs comme nous, avec des besoins relativement simples. Ils ont créé une option unique ! Pas besoin de se casser la tête à choisir, et aucune chance de partir sur une offre trop chère pour vos besoins.


creer-un-blog2


Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire ! Cliquez ici pour être redirigé vers le formulaire d’inscription



Commencez par entrer les informations relatives à votre compte, comme votre nom, votre adresse électronique (il est très important d’utiliser une adresse électronique à jour, car c’est là que vos données de connexion et les informations relatives à votre compte seront envoyées) et votre adresse.



=> Cliquez ensuite sur Commander l’offre unique. Vous bénéficierez d’un nom de domaine offert !


Vous allez ensuite pourvoir choisir votre nom de domaine. Un message vert apparaîtra si le nom de domaine que vous avez choisi est disponible. S’il ne l’est pas, vous devrez réfléchir à un nouveau nom de domaine !

Ensuite, vous pouvez sélectionnez la période d’engagement. Un an, deux ans, ou trois ans. Le prix n’est pas dégressif. Si vous sélectionnez 1 an, vous allez pouvoir reconduire votre abonnement, pas d’inquiétude.


=> Cliquez ensuite sur Poursuivre la commande, et vous arriverez sur la page de paiement.


Bravo ! Vous avez franchi la première étape ! 🎉🎉


La procédure d’inscription initiale étant terminée, il est temps de passer à l’étape suivante, qui consiste à la configuration.


Je vais vous guider pas à pas dans le processus d’installation du CMS par l’intermédiaire de O2 Switch. Plus loin, vous trouverez des conseils utiles, et un choix de plugins gratuits que vous allez pouvoir installer dans un souci d’optimisation globale de vos performances.


=> Cliquez ici pour souscrire un abonnement O2 Switch si ce n’est pas déjà fait !


Maintenant, si vous n’avez pas encore configuré votre hébergement web et que vous souhaitez comparer d’autres options, il existe d’autres fournisseurs d’hébergement web qui méritent d’être pris en considération :



Je recommande également l’hébergeur LWS – entreprise 100% française. Elle propose des solutions d’hébergements accessibles. Parmi les avis sur le web, on retient un tarif abordable (à partir de 1,49€/mois , un excellent service client, des performances honorables, et de nombreux noms de domaines disponibles. C’est la recommandation de la rédaction.

Bon, maintenant vous devriez avoir votre hébergeur web et votre nom de domaine.

Avertissement : si vous achetez un hébergement en utilisant mon lien d’affiliation O2 Switch, je reçois une commission, ce qui me permet d’auto financer mon activité ici.. Sachez que j’utilise également l’hébergement O2 Switch. Je ne recommanderai jamais un produit ou un service que je n’utilise pas personnellement. Voila c’est dit 🙂

Passons maintenant à l’étape suivante !


Créez votre blog avec un thème WordPress gratuit


Maintenant que nous avons franchi la phase cruciale de l’achat du nom de domaine et de l’hébergement web, il est temps de s’amuser un peu plus, et de mettre au monde votre futur site. (Je vous jure que c’est ma femme qui m’a forcé à mettre un GIF du roi lion !)


La conception est le moment où vous pourriez commencer à ressentir un peu de difficultés techniques, noyé dans un monde totalement nouveau. Nous allons passé en revue les étapes afin de vous faciliter le processus.

On l’a dit, WordPress est l’option la plus efficace.
Je vais vous rappeler quelques principes et définitions, afin que vous compreniez pourquoi c’est la meilleure plateforme.

Qu’est-ce qu’un CMS (Content Management System) ?


Un système de gestion de contenu (ou CMS) est l’endroit où vous écrivez, concevez et publiez vos articles. Un bon CMS est facile à utiliser. Il vous permet d’organiser vos fichiers, de télécharger des images et des vidéos, et de contrôler l’apparence grâce à des templates ou des éléments de conception personnalisés. Vous avez tous sûrement déjà entendu parler de WordPress ? C’est le plus connu. (Bien que Wix attaque fortement le marché depuis plusieurs années, avec de la publicité Youtube et la publicité TV).



Qu’est-ce que WordPress ?


C’est le CMS le plus populaire au monde, avec des millions de blogueurs qui l’utilisent chaque jour (moi y compris). En fait, les dernières statistiques montrent que plus de 60 % de tous les blogs fonctionnent sur ce CMS, même des sites comme : La Maison Blanche, Playstation, Le New York Times, LVMH, Renault..

Est-ce que je dois absolument utiliser ce CMS ?


Depuis que j’ai commencé à bloguer il y a 5 ans, je construit tout avec, et j’en suis très content : contrôle, flexibilité, mise à jour, et surtout, c’est un CMS très bien optimisé pour le référencement naturel.

Maintenant, une chose à laquelle vous devez faire attention, c’est qu’ il est disponible sur deux plateformes très différentes. Il y a WordPress.com et WordPress.org. Elles portent presque le même nom, mais il y a de très grandes différences entre les deux :

WordPress.com :


  • C’est gratuit (avec de lourdes restrictions)
  • Votre site ne vous appartient pas, il peut être supprimer à tout moment.
  • Ne vous permet pas de choisir un nom de domaine personnalisé (voici à quoi ressemblera votre nom de domaine : accro-rando.wordpress.com)
  • Ne vous permet pas de télécharger des plugins (pour la capture d’e-mails et autres)
  • Le support technique des templates est très limité, ce qui vous oblige à vous contenter de templates très simples
  • Vous devez payer pour supprimer la marque et pour obtenir votre propre domaine (à partir de 99 euros par an..)
  • SEO et analyses limités

WordPress.org :


  • Votre blog vous appartient
  • Vous gérez sa conception de A à Z avec un nom de domaine totalement personnalisé : pas de marque affichée (accro-rando.com)
  • De puissantes fonctions de référencement (pour que les gens trouvent plus facilement votre site)
  • Frais mensuels peu élevés (c’est intégré avec votre hébergement, donc pour O2 Switch on reste à 6 euros par mois)


Si mon meilleur ami me demandait quelle option choisir, je lui dirais la version .org, sans hésiter ! Vous serez ainsi le propriétaire et rien ni personne ne pourra l’empêcher d’exister et d’être visible. Vous ne dépendrez de personne, ni d’aucune plateforme. Vous allez pouvoir intégrer n’importe quelle évolution en fonction de vos besoins.



Et si je veux utiliser Wix ?


Il existe évidemment d’autres options, avec d’autres CMS : Wix, Squarespace, Tumblr, Blogger, Medium ou Ghost), mais je recommande fortement WordPress (par sécurité et par habitude) auto-hébergé car c’est le CMS le fiable à long terme. Cela dit, j’ai pu constater des résultats intéressants d’un point de vue SEO avec des sites Wix.

Comment installer WP avec mon hébergeur web ?


Bon c’est ici que la partie technique commence. Attachez vos ceintures ! Vous devriez en sortir vivant !

Isolez-vous dans un endroit calme, concentrez-vous et suivez moi.


Premièrement, rendez-vous dans votre compte O2 Switch dans l’onglet “Gérer mes services” sur la partie gauche.

=> Cliquez ensuite sur “Détails


=> Puis cliquez sur Cpanel :


Vous arriverez sur une page de connexion :


Vous trouverez vos identifiants dans l’email que vous avez reçu suite à votre achat sur O2 Switch.




C’est bon vous êtes connecté ?


Vous devriez atterrir sur une page avec toutes sortes d’icones.

=> Vous devez vous rendre tout en bas, afin d’y trouver WordPress dans le volet d’installation des applications :


=> Cliquez sur l’icone.

Vous allez arriver sur la page de l’application, et vous allez cliquer en gauche sur le bouton bleu, plus précisément sur la petite flèche déroulante.


=> Sélectionnez “Custom install


Vous devez ensuite entrer les informations dans les champs suivants afin de lancer l’installation :



Version de WordPress : il est recommandé de laisser la dernière version par défaut
Protocole : choisissez ce que vous préférez. Si vous prenez HTTPS, pensez à bien installer un certificat SSL Let’s Encrypt avant ! (si vous ne maîtrisez pas la technique, envoyez un message au support, ils vous aideront sans problème)
Domaine : le domaine sur lequel vous souhaitez démarrer l’installation (celui que vous venez d’acheter)
Dossier : laissez vide
Nom du site : ce que vous souhaitez, c’est ce qui s’affichera dans le titre du site dans un navigateur web ou Google
Description : ce que vous voulez, cela va probablement s’afficher dans Google plus tard
Nom d’utilisateur : l’identifiant qui va servir à vous connecter à l’admin plus tard. Indiquez ce que vous souhaitez et retenez-le
Mot de passe : ce que vous souhaitez mais choisissez quelque chose d’assez complexe
Langue : Laissez “Français” par défaut




Source : faq.o2switch.fr


Attention : Notez bien vos identifiants de connexion !

=> Cliquez sur “Installation”



Maintenant vous allez devoir passer à la configuration.

Rendez-vous donc dans votre admin, c’est à dire la console d’administration.



Comment me rendre sur la console d’administration ?

Si vous avez correctement installé votre site, vous devriez accéder à la console via cette URL : monsite.com/wp-login.php ou monsite.com/wp-admin



A vous ensuite de vous connecter avec les identifiants renseignés lors de l’installation.


C’est bon pour vous ? Formidable !


Voici ce que vous devriez voir :



Vous pouvez prendre quelques minutes voir quelques heures pour prendre en main et comprendre l’interface. Il y a un petit temps d’adaptation. Je vous conseille de regarder la vidéo de l’excellent Mélik Nakhla qui vous présente les différents éléments qui vous seront utiles.


Maintenant, l’objectif est d’installer un thème pour commencer à personnaliser !


Je ne vous recommande pas d’acheter un templates WordPress tout de suite. Une fois que vous avez un peu de visiteurs et que vous pouvez justifier l’investissement, vous allez pouvoir alors acheter un thème avec vos premiers euros récoltés, avec plus de fonctionnalités et d’options.


=> Le CMS WordPress est livré avec une palanqué de templates gratuits.


Dirigez vous dans Apparence > Thèmes > Ajouter un nouveau thème > Populaires




Je recommande soit le template GeneratePress ou Astra (les deux sont gratuits).


J’aime ces deux templates parce qu’ils sont tous deux nets, propres, simples et vous permettront de partir du bon pied sans avoir à investir dans un templates payant.


J’ai longtemps utilisé le thème GeneratePress, avec ses fonctions basiques. C’est largement suffisant au début.


Votre objectif est de valider votre idée de blog rapidement et d’attirer des internautes.


Pas d’avoir le plus beau site du monde (ce qui peut vite prendre beaucoup BEAUCOUP de temps, pour rien).


N’oubliez pas qu’un bon design permet d’établir la confiance. Elle indique aux gens que vous vous souciez suffisamment de votre image pour lui donner un aspect agréable. Pas de fioriture ou d’extravagance inutile, ou des couleurs flashy dans tous les sens, mais juste un design propre, clair, et lisible.



Si vous pouviez éviter ça par exemple :

J’adore !! Allez faire un tour et mettez le son


Quels sont les critères d’un bon thème WordPress ?


  • Simple à utiliser : Pas fantaisie, pas de chichis. Droit au but (allez l’om).


  • Responsive : Le fait que votre thème soit “responsive” signifie qu’il va s’adapter à différentes tailles d’écran afin d’être lisible sur tous les supports : un ordinateur, un smartphone et une tablette. Le téléphone représente en moyenne 55% des visites il est donc indispensable d’avoir un template adapté. De plus, Google privilégie les sites web adaptés aux téléphones portables. C’est un critère pour le référencement naturel. Pour faire le test vous pouvez utiliser : Test mobile-friendly


  • Prend en charge les plugins : La véritable puissance de WordPress provient des plugins. Assurez-vous que votre template prend en charge tous les plugins populaires.


  • Convivialité pour le référencement : Le SEO, ou optimisation pour les moteurs, fait référence à la façon dont Google et les autres moteurs de recherche peuvent trouver vos informations lorsque les gens les recherchent. Certains thèmes utilisent un code trop chargé qui rend la lecture difficile pour les moteurs.


  • Support : Des problèmes surviennent, et lorsqu’ils surviennent, vous voulez pouvoir demander de l’aide. Certains développeurs de templates gratuits ne proposent pas d’assistance pour leurs produits, alors gardez cela à l’esprit.


  • Évaluations et critiques : Recherchez les thèmes qui ont un bon historique et des évaluations positives.


Une fois que vous avez choisi votre template WordPress, il est temps de vous plonger dans le monde des plugins. Pour gagner une course, une belle voiture ne suffit pas. Il faut des bons mécaniciens pour faire les réglages. Et ces mécaniciens, ce sont les plugins !



Les 8 plugins essentiels que vous devriez installer


Les plugins ont rôle important pour assurer le fonctionnement et les performances.


Qu’est-ce qu’un plugin WordPress, et pourquoi sont-ils si important ?


Un plugin WordPress est un petit logiciel que l’on peut considérer comme une extension, ou une petite application, qui ajoute des fonctionnalités supplémentaires. Les plugins vous permettent d’ajouter toutes sortes de fonctionnalités, de la collecte d’emails, l’aide au référencement, au suivi des analyses de votre site web, à l’optimisation de vos images, à l’augmentation de la vitesse de chargement de vos pages et bien plus encore.

Le seul problème avec les plugins WordPress, c’est qu’il existe littéralement des milliers de plugins différents.


Je vous ai préparé une petite liste des plugins indispensables :


Tous ces plugins, je les utilise au quotidien.


Auto-optimize : Pour faire simple, ce plugin va optimiser et clarifier la structure du code de votre site. Il va “compresser” les éléments qui constitue vos pages, afin des les alléger et de permettre un chargement plus rapide.


Easy table of content : Cette extension vous permet d’ajouter une table des matières à votre article. D’une part cela facilite la navigation pour vos lecteurs, et d’autres part cela aide Google à comprendre la structure de votre article. Indispensable.


Header Footer Code Manager : Une extension simple pour ajouter du code dans l’en-tête et dans votre footer. Pourquoi faire me direz vous ? Pour ajouter votre code de suivi Google analytics par exemple, afin de récupérer des informations sur le comportement de vos utilisateurs. Pour que les données remontent dans votre tableau de bord Analytics, il faut que le code soit présent sur votre site !


UpdraftPlus : Aussi fiable WordPress soit-il, nous ne sommes jamais à l’abri d’une problème. Cette extension vous permet de réaliser des sauvegardes régulières de l’intégralité de votre site web. Si demain votre site crash pour X raison, vous allez pouvoir reprendre votre dernière sauvegarde et la remettre en ligne. C’est une sorte d’assurance. En cas de pépin, vous ne perdrez rien.


Rank Math SEO : C’est un plugin d’aide au référencement naturel qui aide à optimiser votre texte et votre site afin d’améliorer vos chances d’être bien positionné : le titre, les balises, la densité du mot clé, les données structurés, le sitemap.. Attention : même si tous vos voyants sont au vert, cela ne veut pas dire que vous arriverez obligatoirement en première position. C’est une aide, pas une baguette magique. Il y a beaucoup d’autres facteurs pour améliorer le SEO.


Wordfence Security : Un plugin de sécurité qui vous protège des attaques, des menaces en temps réel, le malware, le spam… Il faut savoir que WordPress est à la fois le CMS le plus populaire, et par conséquent il est la proie des hackers. Rassurez-vous, avec ce plugin il ne vous arrivera rien.


WP Super Cache : Mettre en place des règles de cache est important pour la vitesse de chargement. Pour faire simple, toutes vos données sont stockées sur un serveur (chez votre hébergeur web). Pour éviter de faire l’aller retour jusqu’au serveur à chaque fois qu’un internaute charge une de vos pages, vous pouvez “sauvegarder” une version temporaire, qui sera utilisé et affiché à chaque nouveau chargement de celles-ci. Ce sera donc plus rapide à charger. Pensez à vos utilisateurs, vous ne voudriez pas attendre trop longtemps le chargement complet.


WpForm : Indispensable pour créer des formulaires de contact !

Le paramétrage basique de WordPress


Il important de comprendre les aspects généraux du fonctionnement de WordPress, afin de pouvoir contrôler l’apparence visuelle.

Examinons quelques-uns de ces paramètres que vous pouvez trouver dans votre tableau de bord WordPress.

Paramétrer la page d’accueil (home)


Rendez-vous dans Réglages > Lecture


Dans un premier temps, je vous recommande d’afficher la liste.


Cliquez sur “Les derniers articles”.

Vous avez également la possibilité de faire de votre accueil une page statique, conçue sur mesure, qui peut servir à capturer des emails, et à mettre en valeur vos produits et vos services.

Si vous choisissez la première option, c’est à dire votre blog en sur l’accueil, vous avez la possibilité de choisir entre l’affichage de votre article entier, ou bien d’un extrait.


=> Sélectionnez “L’extrait”.

Configurer les permaliens (vos URLs)


Par défaut, vos URLs s’affichent avec la date de publication et le nom de l’article : niches-detective.com/16/11/2020/mon-super-article

Evitez. Je vous conseille d’avoir une structure d’URLs propre, et lisible. Autant pour vous, vos utilisateurs, et notre ami Google.

Idéalement affichez uniquement le titre de votre article, ou une structure personnalisée avec /categorie/titre comme je l’ai fait sur Niches Détective :

Modifier l’apparence de votre template


Cliquez sur Apparence > personnaliser


C’est ici que vous allez modifier l’aspect visuel : couleurs, typographie, taille des éléments..

Pour plus de détails je vous conseille la vidéo d’AlfangeCom sur la personnalisation de l’apparence.

Créer les pages principales (contact / A propos / Mentions légales / Services)


Votre blog doit présenter des informations de base, fondamentales. Qui vous êtes. Pourquoi les gens devraient vous écouter. Comment ils peuvent vous contacter s’ils ont des questions ou s’ils veulent travailler avec vous.


Elles sont toutes assez standard, mais elles sont aussi un excellent moyen de s’amuser et de permettre à vos lecteurs de vous connaître. En fait, j’utilise ma propre page “Commencez ici” pour non seulement présenter qui je suis et raconter mon histoire, mais aussi pour expliquer ma proposition de valeur.



Comment créer une page à propos


Ça va peut être vous surprendre, mais elle peut rapidement devenir une page très consultée. Les gens sont curieux par nature.


Quelle valeur créez-vous pour vos internautes ?


Le but de Niches Détective, est d’aider les blogueurs à trouver et/ou valider une niche. Mon objectif est de les accompagner, et d’identifier des opportunités de mots clés et de positionnement en référencement naturel. Elle aide les internautes à s’ancrer et à savoir qu’ils sont au bon endroit.

Ne faites pas l’erreur de ne parler que de vous. Oui, vous parlerez de qui vous êtes, mais elle devrait tout autant parler de vos lecteurs et de la valeur que vous créez pour eux. Soyez très clair sur l’audience que vous ciblez et la valeur que vous créez. N’hésitez pas à vous dévoiler, expliquez qui vous êtes, ce que vous aimez faire pendant votre temps libre, ce qui vous passionne depuis toujours.. de l’humain avant tout !



À qui s’adresse votre blog ?


Votre proposition de valeur indiquera qui est votre lecteur idéal. Il doit se reconnaître, et se dire “c’est fait pour moi !” D’où l’intérêt de se nicher et de bien décrire à qui votre s’adresse.

Comment faire ? Vous pouvez adopter plusieurs approches :

Dites-leur à qui vous vous adressez : Il n’y a rien de plus simple que de dire ce que vous êtes. Par exemple, si vous créez une communauté de conseils de cuisine pour les mères qui travaillent, écrivez simplement : “J’ai lancé le blog cuisto-boulot-papa.com comme ressource de cuisine pour les papas qui travaillent”.

Montrez que vous faites partie de leur communauté. Si vous écrivez pour d’autres blogueurs de votre niche, faîtes le savoir !



Maintenant, que se passe-t-il si quelqu’un lit votre page “À propos” et se dit “Ce blog n’est pas pour moi” ? C’est très bien ! Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde ! Si vous essayez d’écrire pour tout le monde, vous finirez par écrire pour personne.


Il vaut mieux une petite audience très qualifiée, plutôt qu’une grosse audience peu engagée.


Si votre page à propos est assez clair, votre lecteur devrait avoir une bonne idée de qui vous êtes. Il aura toutes les cartes pour si oui ou non il veut continuer à vous lire.


N’hésitez pas à répondre à quelques questions que pourrait se poser votre futur audience et anticiper leurs attentes :

  • Le sujet sur lequel vous écrivez : : “Si vous aimez X, Y et Z, vous vous sentirez totalement chez vous ici.”
  • Ce qu’ils apprendront : “Je partage tout ce que j’ai appris sur les niches rentables et le blogging”
  • Par où devraient-ils commencer ? “Si c’est la première fois que vous venez ici, jetez un coup d’oeil à mon Guide ultime de X.”
  • Démontrez que vous êtes crédible : “Je contribue régulièrement sur Webmarketing-com, TraficMania, je suis également consultant SEO salarié et je connais bien vos problématiques..”


Où vos visiteurs devraient-ils aller ensuite ?


La dernière partie (et probablement la plus importante) est aussi celle que la plupart des gens oublient. Dites à vos lecteurs ce qu’ils doivent faire ensuite ! Voulez-vous qu’ils lisent votre dernier article ? Qu’ils s’inscrivent à votre newsletter ? Vous suivre sur Instagram ? Si un visiteur est arrivé jusque là, ne le laissez pas partir !



Comment créer un menu sur WordPress ?

Rien de plus simple ! Rendez-vous dans Apparence > Menus

Vous retrouverez la liste de vos pages :


Cliquez sur afficher tout puis sélectionnez une page et cliquez sur Ajouter au menu.

Ecrire votre premier article



Vous ne lisez pas un blog parce qu’il est beau ou parce qu’il y a des nouvelles actualités tous les jours. (Bien que ces deux raisons soient utiles).


Vous le lisez parce que le contenu publié vous intéresse, par loisir, ou pour y trouver des solutions. C’est la création d’un texte pertinent qui vous apportera des internautes et qui vous aidera dans votre quête de revenus.


Avant d’envisager un business plan sur 5 ans, il y a une question essentiel auquel vous devrez répondre : Pourquoi ?

  • Pourquoi vous ?
  • Pourquoi d’autres personnes devraient-elles vous écouter ?
  • Pourquoi vous pouvez apporter de la valeur ?


Pour gagner de l’argent, il faut avoir exactement la même approche qu’une entreprise classique. Et c’est là où beaucoup se plantent. Vous devez offrir une solution à un problème et c’est à ce moment là que l’argent rentrera.


Il est donc indispensable de choisir une niche qui a un potentiel commercial intéressant. Comment le savoir ? En faisant une étude de marché !

Qu’est-ce qu’une niche ?


Un niche est plus qu’un simple sujet. C’est l’approche que vous allez adopter, la cible que vous voulez atteindre, la façon dont vous allez lui parler et comment vous allez vous positionner. Une niche n’a pas besoin d’être votre passion (bien qu’il soit plus facile de rester motivé quand le sujet vous passionne). Vous devez cependant avoir un minimum d’intérêt pour avoir envie d’en parler. Les meilleures niches sont suffisamment passionnantes pour vous motiver à écrire régulièrement et suffisamment commerciales pour vous permettre de vous constituer une audience qui a un besoin. Alors, que ce soit la cuisine japonaise traditionnelle, la pêche en bord de mer où des conseils en matière de tricot, le bon choix de niche réside dans votre capacité à partager de la valeur et proposer des offres commerciales.

Comment choisir une niche ?


Je l’attendais celle-ci !

Ces questions vous aideront à trouver une idée de sujet :


  • Qu’est-ce qui vous passionne, vous intéresse ?
  • Quel activité vous rend le plus heureux ?
  • Avez-vous un passe-temps ou un loisir que vous voulez apprendre ? (vous pourriez partager votre apprentissage au fut et à mesure)
  • En quoi croyez-vous ? Quel est votre rêve ?
  • Qu’avez-vous d’exceptionnel dont vous êtes incroyablement fier ?
  • Quel est votre métier ? D’autres personnes sont peut-être intéressé pour apprendre ce métier
  • Quel est le service qu’on vous demande souvent ? (couture / bricolage / peinture….)


Vous devriez déjà avoir une ou deux idées de niche pour créer votre blog.

Pour aller plus loin : Comment savoir s’il y a de la demande dans votre niche ?


Si vous voulez gagner de l’argent, il est impératif de faire quelques études pour savoir s’il y de la demande dans votre niche. Y a t-il des mots clés intéressants ? Quels sont les mots clés que tapent votre audience ? Est-ce les mots clés montre que l’internaute à une volonté de résoudre un problème ?


Une fois que vous avez trouvé votre niche, trouvez 5 à 10 mots-clés ou sujets. Ainsi, si nous voulions savoir comment créer un blog sur le piano, vous pourriez choisir des mots-clés comme “meilleurs livres piano”, “comment jouer du piano”, “apprendre le piano”, “quelle piano acheter”, etc.


L’idée est d’identifier des volumes de demande. Combien de fois ce mot clé est tapé par mois ? Entrez un de ces mots clés dans Google. S’il y a plusieurs millions de résultats (ou plus), c’est un indicateur assez fort que les gens s’intéressent à votre niche. Mais pour être encore plus sûr, utilisez un outil gratuit comme Ubbersuggest pour vérifier le volume de recherches.


Faites-le pour chacun de vos mots-clés et regardez les résultats. Si votre mot clé principal a un volume de 2000 minimum, vous avez une niche potentiellement rentable. Ne visez pas des mots clés qui génèrent plus de 50 ou 100 000 recherches / mois. Ce n’est sûrement pas assez ciblé. Et ce sera beaucoup trop concurrentiel.


Source : Ubbersuggest

Trouvez des idées de sujets à border pour votre niche


Gardez une chose à l’esprit : Quoi qu’il arrive c’est votre espace, vous pouvez y écrire ce que vous voulez ! Vous êtes chez vous ! Par contre, les idées de sujets ne viennent pas toujours naturellement.

C’est pourquoi ça que je vous conseille de vous faire un calendrier éditorial. Il s’agit d’un document de base, votre feuille de route, pour garder le cap, et avoir de la visibilité sur vos publications. Vous éviterez la frustration de ne pas savoir quoi écrire.

5 moyens de trouver des idées



Vous pouvez une nouvelle fois utiliser Ubbersuggest pour trouver des idées :


  • Faites le tour de tous les sujets que vous avez en tête et notez-les sur votre plus beau bloc-notes : Commencez par noter autant d’idées ou de mots-clés que possible. Visez des choses que vous savez que votre cible trouverait utile. Quelles sont les questions que se pose votre cible ? Dans quels domaines avez-vous de l’expertise?

  • Utilisez un logiciel web comme ahrefs ou Buzzsumo qui sont top mais qui coutent chers. Ubbersuggest également :


  • Allez faire un tour chez vos concurrents et identifiez les sujets qui ont le mieux fonctionné (ceux qui ont le plus de commentaires par exemple).


  • Jeter un coup d’œil à vos propres articles pour voir ce que vos lecteurs aiment le plus.


  • Discuter avec votre audience ! Commentaires Youtube, forums, réseaux sociaux.. ils peuvent vous donner des pistes


  • Parlez de ce que vous appris !


  • Réfléchir sur les erreurs que vous avez commise et comment éviter que votre audience fasse les mêmes.


Regroupez les idées similaires par sujets ou par catégories : votre liste devrait s’allonger. Mettez vos idées dans une feuille excel et classez-les par priorité : Organisez votre liste ! Mettez votre mot-clé, le volume de recherche estimé, les idées de contenu liées à ce sujet et un article qui existe déjà chez un concurrent par exemple. En examinant tous ces éléments, attribuez une priorité à chacun d’entre eux, soit sur une échelle de 1 à 5, par ordre de priorité.

Trouvez des idées qui répondent à ces trois critères :


  1. Ils correspondent à votre niche
  2. Ils répondent à une problématique de vos internautes
  3. Ils peuvent générer du trafic depuis Google

Gardez en tête vos priorités et fixez vous des délais pour les respecter. Idéalement rédigez un “plan type” d’article pour faciliter l’écriture et le processus de rédaction.


A ce stade, vous devriez avoir une bonne base.


Vous avez encore besoin d’inspiration ? Je vous invite à consulter l’article d’André de TraficMania : 41 idées d’articles de blog

Ecrivez votre premier article !



Maintenant que vous avez votre premier sujet en tête, c’est le moment de l’écrire.


Cliquez sur Ajouter


Vous arriverez ensuite sur une page blanche ! Ecrire, c’est le cœur de votre (nouveau) métier.


Commencez par écrire un titre qui donne envie d’être cliqué. Votre titre doit être engageant, prometteur, et votre cible doit se reconnaître dans ce titre.


Admettons que votre recherche d’idées est aboutie sur un sujet sur les accords de piano, alors vous pourriez commencer par ce titre par exemple :

Observez ce que fait la concurrence dans votre niche. Soit pour voir ce qui fonctionne (les chiffres dans les titres, les parenthèses, les questions, les listes… etc), soit pour vous différencier.


Voici les éléments qui vous assureront des bons taux de clics sur vos titres :

  • Commencez par un chiffre ou un nombre (comme 9, 32, 55 ou 101) pour attirer l’attention du lecteur
  • Utilisez un mélange de mots émotionnels, communs, inhabituels et puissants pour faire passer le titre en douceur
  • Placez une partie du titre entre parenthèses pour le faire ressortir davantage
  • Et surtout… assurez-vous que votre titre correspond à ce que votre lecteur espère obtenir

Choisissez une URL lisible et “SEO-friendly”


Par défaut, l’éditeur WordPress va reprendre votre titre en entier pour constituer l’URL.


Pour modifier cette URL, rendez-vous dans la case “Permalien“.


  • N’oubliez pas de séparer chaque mot par un tiret (pour une meilleure lisibilité)


  • Soyez bref, ne dépassez pas 3 à 5 mots (moins, c’est mieux)


  • Éviter l’utilisation de numéros, ne laisser surtout pas d’espace, ni de caractères spéciaux


  • Toujours, toujours, TOUJOURS inclure le mot-clé que vous ciblez

Ecrivez une introduction qui donne envie de rester sur votre article !


Mes conseils pour rédiger une introduction d’article :


  • Utilisez le storytelling, racontez une histoire, faites passer des émotions : le lecteur doit s’identifier
  • Commencez avec une statistique étonnante
  • Commencez par une citation
  • Utilisez l’humour
  • Accentuez vos propos avec une mise en forme en gras ou en italique


La stratégie la plus simple pour rédiger une introduction convaincante consiste à répondre le plus rapidement possible aux questions “qui, quoi, où, quand et pourquoi”. .



Plus vous démontrez rapidement la pertinence de votre article pour votre lecteur, plus vous lui donnerez une bonne raison de croire qu’il trouvera ce qu’il cherche dans votre article, et en tout logique, plus il sera susceptible de lire votre article et de le partager.


Optimisez la mise en page de votre article



4 règles pour une structure parfaite


1- Votre texte doit être lisible


Le design ce n’est pas qu’une question de couleurs, de polices farfelues et d’ajouter une tonne d’images et de vidéos. Votre objectif, c’est de rendre l’expérience de votre lecteur aussi agréable que possible. La première chose à laquelle vous devez penser, c’est d’aller à l’essentiel : épurez votre texte et ne cherchez pas à rajouter des éléments à tout prix si cela n’a pas d’intérêt pour l’expérience utilisateur.



Les espaces blancs sont très importants pour la lisibilité. Evitez les longs paragraphes qui donnent tout sauf envie de lire. Aérez votre texte au maximum.



Ensuite, assurez-vous que la taille de votre police est suffisamment grande. Votre lecteur ne doit pas sortir la loupe pour vous lire ! Il est préférable d’utiliser une police de 14 ou 16. Vous devrez également faire attention à la longueur des lignes. Nous avons une réaction très émotionnelle à un bon design. Essayez quelques polices et options d’espacement et voyez ce qui vous convient le mieux.



2- Intégrez une image pertinente et mémorable en haut de votre article


Le cerveau humain a deux façons de se souvenir des choses : verbalement et visuellement. Si vous pouvez combiner les deux en haut de votre article, vous avez plus de chances que les gens se souviennent de vous. Vous devriez toujours avoir une image en tête de votre billet qui s’y rapporte. Personnellement, j’ajoute toujours une image qui reprend le titre de l’article dans un fond bleu. Mon objectif est de renforcer mon image de marque. Attention : compressez vos images pour alléger son poids, afin d’éviter de ralentir le chargement de la page. Pour ce faire utilisez ceci : TinyPng

3- Utilisez des sous titres régulièrement pour décomposer votre texte

Essayez de faire des blocs d’une dizaine de lignes maximum (entre 200 et 400 mots maximum). Personne n’aime lire des blocs de texte à rallonge. Les internautes se fatiguent rapidement. Intégrez des images dans la mesure du possible et dans l’intérêt de votre lecteur. Le tout est d’avoir quelque chose de cohérent et naturel.


4- Utilisez le style pour mettre en valeur les éléments clés de votre article


Une grande partie de vos lecteurs vont lire votre article en diagonale. C’est la raison pour laquelle il est extrêmement important d’attirer son œil avec des mots ou expression en gras ou italique. Vous allez lui mâcher le travail, et vous allez pouvoir accentuer les passages importants à ne pas manquer.

Quelle est la bonne longueur pour un article ?


Si vous essayez de vous positionner dans Google sur un mot clé bien précis, commencez par regarder la longueur des publications de vos concurrents. Vous devrez faire au moins autant, si ce n’est mieux (300 / 400 mots supplémentaires par exemple).


L’essentiel c’est que vous puissiez écrire tout ce que vous avez envie de partager, et tout ce qui vous semble nécessaire pour votre lecteur.


Ça ne sert à rien de faire 2000 mots à tout prix s’il y en a la moitié qui est inutile, surtout si la longueur moyenne des publications de vos concurrents est de 700 mots.


Publiez votre premier article !


Une fois que vous avez fini la rédaction de votre article, prenez le temps de faire quelques vérifications, notamment pour le SEO. Il est recommandé d’utiliser un plug-in pour vous aider. Je vous conseille RankMath. Je ferai un tuto pour bien prendre en main cette extension.


Pour accéder à l’onglet de RankMath, cliquez sur le score en haut à droite.


En attendant voici quelques points de contrôle nécessaires :



Bon, ce n’est pas parce que tout est au vert, que vous serez premier dans Google demain. Mais au moins vous êtes sûr d’avoir un texte optimisé pour le référencement.


N’oubliez pas de sélectionner une catégorie !

Ajoutez également une image à mettre en avant, elle sera utilisé comme miniature :

La mienne apparaît coupé ici mais en réalité elle s’affiche correctement.

Vous pouvez soit utiliser Canva pour créer une image ou bien utiliser une banque d’images libres de droit.


Personnellement je vous recommande Pixabay, qui est simple et accessible. Vous n’aurez pas besoin de créer un compte. Si vous préférez la quantité à la qualité, Pixabay dispose d’une collection de 1,4 million de photos, vidéos, illustrations et graphiques vectoriels que vous pouvez utiliser gratuitement. La plupart de ces photos proviennent d’autres sites de photos gratuites.



Ecrivez un extrait, qui sera utilisé comme méta description. C’est le petit texte qui apparaît en dessous votre lien Google. Il doit inciter au clic. Mais il n’a pas vraiment d’influence importante pour le SEO.

C’est le moment que vous attendez plus que tout… publier votre article !

Bravo ! Vous venez de publier votre premier article 🎉

Faîtes la promotion de votre contenu et attirer des lecteurs qualifiés


Nous avons parcouru un long chemin depuis le début ! Vous avons fais le tour de formalités techniques jusqu’à la publication de votre premier article.


Il est maintenant temps de parler d’acquisition de trafic, de promotion et de.. rentabilité !


Le nerf de la guerre, c’est les visites ! Et faire de la promotion devrait être votre préoccupation principale. A quoi bon écrire si personne ne vous lit ?


Vous avez plusieurs solutions pour attirer des internautes : soit vous avez du temps, et c’est gratuit, soit vous payez.


Quand vous démarrez, il y a deux approches :


1- Vous publiez dès le début de votre aventure, et vous en faites la promotion sur les réseaux sociaux, ou auprès des autres blogueurs de votre communauté, en espérant qu’eux-mêmes partagent votre contenu. Vous pouvez également “acheter” des visites pour amorcer la pompe, via Facebook Ads, Google ads, Linkedin Ads, etc.. Si vous avez le temps, vous allez pouvoir compter sur le référencement naturel au bout de 6 mois / 1 an.


2- Vous publiez des articles invités chez les autres blogueurs de votre niche pour vous faire connaître, pour attirer des internautes de manière gratuite et qualifiée, et pour avoir un lien de qualité. Vous touché une audience déjà constitué, et potentiellement intéressée. Idéalement elle cliquera sur votre lien par curiosité, et votre mission sera de récupérer son adresse email. Une fois que vous aurez plusieurs centaines d’emails, vous pourrez commencer à rédiger sur votre blog et envoyer votre article à votre liste. Cela vous permettra d’avoir des internautes qui vous découvrent immédiatement.


C’est cette technique que j’ai utilisé pour Niches Détective en rédigeant sur La-Webeuse, TraficMania, Webmarketing-com, Mademoiselle-Webmarketing..


Utiliser les réseaux sociaux pour faire de la promotion


Après avoir créé un blog, il est évident que les réseaux sociaux sont le premier endroit où l’on peut partager et trouver des visiteurs. Facebook, Twitter, YouTube, Pinterest, LinkedIn, Reddit, Instagram, Snapchat et TikTok sont quelques-uns des plus grands réseaux actuels. L’important est de trouver la plateforme qui correspond le mieux à votre niche et aux intérêts de votre audience, et de foncer. Concentrez vous sur une plateforme à la fois.


Soyez sur le réseau où vos prospects passent le plus de temps.


Quel réseau social choisir ?


Chaque réseau social s’adresse à un certain type de lecteur. Voici ce qui fonctionne le mieux sur chaque plateforme sociale :

  • Facebook : Vidéos et longues publications engageantes
  • YouTube : Vidéo (2ème plus grand moteur de recherche au monde)
  • Instagram : Photos en haute résolution, citations et histoires
  • Twitter : Actualités, humeurs, et GIF
  • LinkedIn : Contenu professionnel et actualités sur les carrières, publications engageantes
  • Pinterest : Infographie, Images
  • Reddit : Commentaires / actualités

2 outils pour gérer vos publications sur les réseaux


Heureusement, il existe des outils qui peuvent vous aider à gérer vos publications sur les réseaux sociaux. Vous devriez être en mesure de promouvoir tous vos messages en seulement une heure ou deux par semaine. Voici mes favoris :


  • Buffer : L’un des moyens les plus simples de programmer à l’avance des partages sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn et Pinterest. Le plug-in de leur navigateur est également très utile pour sauvegarder des sujets intéressants que vous trouvez sur les réseaux.


  • Hootsuite : Si vous voulez quelque chose d’un peu plus approfondi, Hootsuite est une puissante plateforme de partage social, de programmation et de surveillance. C’est probablement un peu trop pour un blogueur débutant, mais c’est une option qui vaut la peine d’être étudiée une fois que vous commencez à vous développer.

Ecrire des articles invités chez les autres blogs de votre niche + sur les sites comme Medium, Linkedin, Quora



La meilleure façon d’attirer du trafic quand personne ne vous connait, c’est de publier là ou il y a déjà des lecteurs. Concrètement, votre objectif est de publier des articles sur un autre blog de votre niche, qui a déjà du trafic.


C’est aussi rejoindre une communauté d’autres blogueurs qui, pour la plupart, aiment s’entraider.

Dans un premier temps, il est impératif de contacter les autres blogueurs, éditeurs ou propriétaires de sites web qui pourraient vous aider à vous faire connaître.


Taper vos différents mots clés dans Google et identifiez des concurrents intéressants. Commentez leurs publications et envoyez un message via le formulaire de contact. Présentez vous et proposez différents sujets pour écrire chez eux. Vous pouvez également proposer une interview.



Pourquoi un blogueur qui ne vous connaît pas accepterait de publier votre article avec un lien vers votre blog ?


Pour commencer je vous conseille déjà de discuter un peu avec lui avant de faire votre proposition. Nous sommes des humains, malgré que nous soyons séparé par un écran ! Prenez le temps de faire connaissance, et démontrez votre expertise. Ce qui intéresse votre futur partenaire, c’est d’avoir un nouveau contenu tout frais, servi sur un plateau ! C’est une relation gagnant – gagnant.


N’oubliez pas que vous devrez être prêt. Avec notamment un moyen de récupérer les adresses mails des internautes, grâce à un cadeau en échange : un ebook, un extrait de formation, un cours vidéo..


Un article invité vous apporte du trafic qualifié, des nouveaux emails dans votre liste et à terme des revenus. Mais c’est également un moyen d’avoir un lien sur le site de votre partenaire. Et Google adore les liens. Cela montre que vous êtes populaire dans votre thématique. C’est donc dans votre intérêt à tous les niveaux.



Publier sur Medium / Linkedin / Quora


Si la publication d’articles invités n’est pas à l’ordre du jour, essayez de publier votre contenu sur Medium. Vous pouvez même chercher une publication populaire sur Medium et demander un lien.


Il existe également Quora, un site de questions-réponses qui permet à quiconque de répondre aux questions des utilisateurs. Recherchez des sujets pertinents dans votre niche et répondez ensuite aux questions des internautes.


Enfin, si vos articles sont plus orientés vers les professionnels, vous pouvez publier sur LinkedIn.

Le principal, c’est de publier où votre cible est présente. Et de se tenir à sa stratégie. Persévérez.



Les forums ou groupes Facebook


Parfois, publier vos articles sur les réseaux sociaux ne sera pas suffisant.

Par contre, faire partie de forums et de communautés en ligne ciblés peut vous permettre de mieux rentabiliser votre temps. Parcourez les groupes pertinents sur Facebook pour voir s’il existe des communautés actives qui constitueraient un bon point de départ. Partagez de la valeur, aidez sans compter, ayez un profil professionnel et soyez bienveillant. Les gens vous remarqueront très vite.


Comment trouver des forums ou groupes Facebook ?



=> Tapez votre niche + forum dans Google.

=> Ou tapez votre niche dans Facebook puis sélectionnez “Groupes”


Si vous lancez un business dans la niche de l’apprentissage de l’anglais par exemple, vous devriez rejoindre quelques-uns de ces groupes qui compte entre 10 000 et 500 000 membres pour certains. De quoi vous immerger au plus proche de votre cible !

Utilisez la newsletter pour faire votre promotion.


La première chose à faire est de récupérer les adresses emails de vos visiteurs. Votre liste d’emails c’est votre propriété. C’est acquis. Personne ne pourra vous l’enlever. Et la meilleure façon de faire la promotion, c’est par email. Apportez de la valeur à votre liste et partagez. En moyenne, vos emails seront ouverts par 30 à 50% de votre liste. C’est immédiat et qualifié.

Quels outils utiliser pour gérer sa liste emails ?



Paramétrer votre liste email est relativement simple. Placez un formulaire d’inscription sur les pages importantes de votre site. J’utilise la solution américaine Thrive Leads pour créer des formulaires. C’est parfaitement adapté à WordPress et plutôt simple à prendre en main. A noter que c’est une solution 100% en anglais.


Pour l’envoi des emails j’utilise plusieurs solutions. Pour le premier (celui-ci) j’utilise Aweber, et pour le second j’utilise System.io. Ce dernier est intéressant car il apporte une solution tout en un à moindre coût.

Les autres moyens de vous faire connaître


A part la rédaction d’articles invités, la publication sur les réseaux sociaux, forums et groupes Facebook, il y a d’autres alternatives.


  • Faites une interview des personnes influentes de votre niche : Il n’y a rien de mieux que d’en apprendre sur les histoires et les succès des autres. Surtout quand ils ont traversé les mêmes difficultés que vous. Non seulement les interviewer vous aide à construire une relation, mais cela va inspirer votre audience. La plupart du temps la personne interviewé partagera votre publication. Vous pouvez utiliser ces interviews pour lancer un podcast.


  • Réseautez avec d’autres blogueurs (et mentionnez les) : Dès le début, vous voulez être sur le radar d’autres blogueurs dans votre niche. Et l’un des meilleurs moyens d’y parvenir est de mentionner leur contenu à partir du vôtre. Cela implique souvent de créer des liens vers des articles pertinents, puis d’envoyer un mail au blogueur pour lui dire : “Hé ! je vous ai mentionné dans mon dernier article. Si vous pensez que cela mérite d’être partagé, j’apprécierais vraiment. Mais si ce n’est pas le cas, je suis heureux de continuer à partager le vôtre”. Cela peut donner de vrais résultats, rapidement.


  • Parlez aux gens de ce que vous faites : Cela peut sembler simple, mais le fait de dire aux gens qui vous entourent ce que vous faites peut créer un véritable élan. Régulièrement j’ajoute des entrepreneurs sur Facebook, et je leur demande leur avis. L’idée est qu’ils aillent faire un tour sur Niches Détective et qu’ils en parlent autour d’eux si ils jugent cela pertinent.

N’oubliez pas que la seule chose qui fait obstacle à votre croissance, c’est vous. Il vous faudra faire preuve d’ingéniosité et de volonté d’expérimenter. Mais cela en vaut la peine.


Maintenant je vous vais parler des différentes stratégies de monétisation.





=> Attention, vous ne serez pas riche du jour au lendemain. Ceux qui vous le font croire sont des menteurs. Le blogging est un boulot de longue haleine.


C’est pour cela que je vous conseille de démarrer votre projet en complément d’une activité principale. Prenez le temps de bien faire les choses, n’agissez pas dans la précipitation et ne mettez pas des objectifs trop ambitieux trop rapidement. Faîtes les bons choix.



NB : Personnellement je blogue en plus de mon travail, et je prends beaucoup de plaisir, puisque je n’ai pas de pression. C’est que du plus. Alors évidemment j’ai des objectifs, mais ce sont des objectifs de production et non de résultat. Je réponds à un problème, et j’ai une offre de service qui se vend. Les gros chiffres viendront tôt ou tard. C’est ma vision du blogging, chacun voit midi à sa porte.


Gagner de l’argent avec votre blog





Les 6 premiers mois j’étais à fond sur l’acquisition de nouveaux visiteurs, les articles invités, et le développement de ma liste emails. J’ai mis en ligne mon service d’étude personnalisée au bout du 8ème mois seulement. J’ai généré à peu près 2000 euros le premier mois. Depuis j’ai des demandes régulières, ce qui me permet d’avoir des revenus intéressants en plus de mon salaire (entre 500 et 600 euros par mois en moyenne). Je suis qu’au début de mon aventure et mon objectif est de multiplier ce chiffre par deux en 2021. Mais pour cela je vais mettre différentes stratégies de monétisation en place. Je me suis dis que ce serait intéressant de vous les présenter.

La vente de prestations de services


Certainement le meilleur moyen de monétiser une petite audience, l’idéal quand on débute.

Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une petite liste d’emails (minimum 400), d’une page de vente, et évidemment d’un service qui répond à un besoin. Présentez votre offre, expliquez comment votre client va pouvoir atteindre ses objectifs grâce à vous, et détaillez le déroulement de la prestation. Soyez le plus clair possible.


Voici quelques idées de services que vous pourrez vendre :


  • Rédaction (vous devrez maitriser cette compétence quoi qu’il arrive, vous êtes blogueur)
  • Création de site wordpress
  • Gestionnaire de campagnes d’emailing
  • Chef de projet SEO
  • Gestionnaire de publicités Facebook
  • Gestion des réseaux sociaux
  • Télésecrétaire
  • Gestionnaire Google Ads
  • Coach développement personnel
  • Prof d’anglais


La liste est longue… Tout dépend de votre niche et de vos compétences.


L’affiliation


C’est un moyen de monétisation ancestral à l’échelle d’internet. Vous recommandez le produit / le service d’une entreprise et vous recevez une commission. C’est aussi simple que ça.


Certes vous ne toucherez qu’une partie du prix de vente de final, mais vous n’avez pas à créer le produit / le service, vous n’avez pas à gérer la relation client, le service après vente, la logistique etc.


La plupart des entreprises sur Internet ont un leur propre programme d’affiliation.. Amazon, o2Switch Rakuten, System.io, Semrush


Mais il y aussi les plateformes pour trouver des produits / services à promouvoir : Awin, Affilae, DaisyCon, CjAffiliate


De plus, si vous connaissez une formateur que vous appréciez, et que vous avez aimeriez vendre une de ses formations que vous suivie, vous pouvez lui demander de mettre en place de l’affiliation. S’il accepte, il vous donnera un lien personnalisé et vous prendrez une commission sur chaque vente.

Le sponsored content

Il faut un trafic mensuel minimum pour espérer monétiser de cette manière.


Qu’est-ce que le contenu sponsorisé ?


Une marque, une entreprise vous démarche pour faire la promotion d’un produit ou d’un service. Vous rédigez alors un article, ou un email à votre liste pour présenter le produit / service. Vous êtes généralement rémunéré à l’article ou à l’email. A partir de 5000 visiteurs par mois, suivant votre niche et votre positionnement, vous pourrez commencer à attirer des entreprises qui paieront pour être sponsorisé.

Les formations en ligne


Si vous avez une compétence que d’autres veulent apprendre, il est relativement facile de regrouper vos meilleurs conseils, stratégies, tactiques et tutoriels dans un cours en ligne. Les gens payent pour apprendre plus rapidement, pour avoir toutes les informations à un seul et même endroit, et gagnent du temps par rapport à un apprentissage par eux mêmes.


En achetant une formation, les gens achètent surtout un résultat. Créer un blog est un excellent moyen de vendre vos formations. Vous pouvez vendre des formations entre 20 et 1000 euros, suivant le problème que vous résolvez. Si vous avez une petite audience essayez de vendre des produits hauts de gamme, et si vous avez une grosse audience, vous pourrez également vendre des ebooks (déconseillé avec une petite audience, c’est peu rentable).


Comment lancer une formation en ligne ?


Premièrement vous devez connaitre votre audience. Parfois l’audience que vous ciblez n’est pas toujours exactement celle qui vous lit. Elle est souvent plus éclectique que ce que vous ne pensez. Vos visiteurs ont souvent des raisons différentes de vous lire, avec des objectifs personnels différents. Encouragez-les à interagir avec vous ! Posez des questions, partagez des conseils et inciter-les soit à s’inscrire à votre newsletter, soit à vous contacter personnellement pour échanger.




Découvrez leurs plus grands problèmes. Identifiez les façons dont vous pouvez les aider avec vos compétences, connaissances et expériences. Proposez à quelques-uns de tester une première version de votre formation, gratuitement, afin de l’améliorer ensuite.


Ecrivez ou faites écrire une page de vente convaincante, et mettez en place une campagne d’emailing sur une semaine pour vendre votre formation. Et faites le point sur vos ventes. Si votre taux de conversion est supérieur à 5%, c’est que vous offre résout le problème de votre audience. Vous avez tapé juste. Sinon, il faut retravailler votre formation. Peut-être que le contenu de votre blog n’est pas assez ciblé. Et vous attirez une trop large audience. Pour vous aider, je vous recommande l’article que j’ai écrit sur TraficMania : Comprendre les problèmes profonds de votre audience (et exploser vos ventes).

Vendre des produits physiques


Le blog s’associe parfaitement au format e-commerce. Ils sont très complémentaires. Vous avez un blog sur les imprimantes 3D ? Vous vendez des formations pour apprendre à utiliser une imprimante 3D pour fabriquer des jouets par exemple ? Pourquoi ne vendriez-vous pas des imprimantes 3D et des accessoires ? A vous de trouver de fournisseurs et créer des fiches produits sur votre site. Beaucoup de gros sites e-commerce publient des articles, conscients de la complémentarité que chacun peuvent s’apporter d’un point de vue trafic et business.

Conclusion


Finalement, le succès d’un blog dépend uniquement de vous et de votre capacité à mettre en place des actions et à vous battre pour exister et vous développer. Si vous voulez que les gens lisent ce que vous écrivez, vous devez leur donner une raison de le faire.


Rédigez des textes passionnants, entrez en contact avec les autres blogueurs de votre niche et apportez de la valeur à votre audience.


Le nombre de visiteurs, la monétisation et tout le reste suivront.


Après un an de blogging avec Niches Détective, j’ai compris que c’était loin d’être facile, mais que la clé était de se différencier (qui d’autres fait des études de niches ? Personne !) et surtout d’être capable de travailler sur son projet tous les jours même quand vous n’avez pas de résultat. La principale difficulté est là.


Ceux qui n’y arrivent pas sont ceux qui abandonnent. Avec la quantité d’informations, de techniques, de tutoriels disponibles ici et là, vous pourrez toujours trouver des solutions à vos problèmes.


Le marché français est loin d’être mature en matière de blogging, il y a encore de nombreuses niches qui ne sont pas ou peu exploitées.


Je vous souhaite de vous épanouir ! N’hésitez pas à m’envoyer un email si vous avez besoin de conseils, vous pouvez également poser votre question dans les commentaires.



FAQ – Foire aux questions



Est-ce que le blog est toujours un bon moyen de lancer un business rentable en 2021 ?


C’est un grand oui. Que ce soit pour les entreprises ou pour les indépendants, c’est toujours un moyen formidable de communiquer et d’apporter des réponses aux internautes.


Tant qu’internet existera, il y aura toujours des personnes qui aiment lire des articles, moi le premier. D’autres préfèrent la vidéo ? Très bien. Mais cela ne vous empêchera pas d’exister et d’être lu.


D’autant plus que les technologies sur le web et les outils évoluent vite, elles simplifient la création de business en ligne.. Et comme je vous le disais en conclusion, il y a encore énormément de niches qui n’ont pas de acteurs sérieux sur la toile, alors que la demande est très présente.

Pourquoi créer un blog ?


Les bonnes raisons :

  • Vous aimeriez écrire sur un sujet particulier
  • Vous voulez créer une entreprise en ligne
  • Vous cherchez à construire votre marque personnelle
  • Vous souhaitez partager votre savoir-faire / votre passion


Il existe également des raisons de ne pas le faire :


Les mauvaises raisons :

  • Vous voulez gagner de l’argent très rapidement (et facilement)
  • Vous voulez obtenir des produits gratuits et des voyages à prix réduit



Mettre en place un système marketing qui rapporte de l’argent est un travail de longue haleine. Il faut être prêt à travailler plusieurs années pour avoir des gros résultats. Mais imaginez une seconde si vous pouviez gagner 1000 euros par mois d’ici 3 ans ? Qu’est-ce que c’est 3 ans dans une vie ? Quel autre business dans la vie réelle pourrait vous apporter ces bénéfices nets en si peu de temps ? Relativisez.


S’il est bien entretenu et mis à jour à régulièrement, se bonifie avec le temps. Plus de liens, plus de lecteurs, plus de poids aux yeux de Google, plus de notoriété.. Le temps est à la fois l’ennemi et l’ami du blogueur. Je ne changerai de modèle pour rien au monde.

Comment savoir s’il y a assez de demande se lancer dans l’aventure ?


Un premier indicateur à suivre, c’est le volume de recherches mensuel. Concrètement, combien de personnes par mois recherchent une solution dans ma niche.


Si vous souhaitez créer un business sur l’apprentissage de l’anglais, vous devez savoir combien de personnes vont chercher “comment apprendre l’anglais” sur Google. Il s’agit d’une estimation que vous pouvez obtenir via SEMrush, Ahrefs et Ubbersuggest.


  • Très faible (< 500)
  • Faible (500 – 1 000)
  • Moyenne (1 001 – 5 000)
  • Élevé (5001 – 10 000)
  • Très élevé (10 000+)


Additionnez tous vos mots clés principaux et évaluer la demande potentielle. Pour notre exemple “comment apprendre l’anglais”, le volume selon Semrush est de 4 400 recherches par mois, sur ce mot clé seul.

Il y a beaucoup de concurrence dans ma niche, comment exister ?


En étant différent ! Il est toujours possible d’exister dans n’importe quelle niche, quel que soit le degré de concurrence actuel.


Votre style, votre personnalité, votre vision.. chaque écrivain a un style bien distinct. Pour les blogueurs c’est pareil. On peut parler d’un même sujet avec un style bien différent.


Par exemple pour un blog voyage, voici quelques idées pour se différencier :


  • Des photos de haute qualité avec tel appareil photo
  • Pour chaque ville, interviewer un local
  • Publier des articles très longs, détaillés, ou sous un angle inhabituel : situation politique sur place etc
  • Tournage de vidéos des meilleurs sites à voir
  • Créez un compte Instagram et filmer les coulisses de vos voyages


Prenez les bonnes idées à droite à gauche, et faites vous plaisir. Faites ce dont vous avez envie, partagez, et n’essayez pas de ressembler aux autres.


Les internautes aiment les styles bien distincts. Les contenus insipides sont ennuyants à mourir. Cultivez votre différence !

Quel est le statut juridique d’un blogueur ?


Tant que vous ne gagnez pas d’argent, nul besoin de vous déclarer. C’est une activité de loisir comme une autre. Maintenant si vous commencez à générer des revenus, vous devrez déclarer vos revenus. Je vous conseille le statut d’autoentrepreneur pour débuter. Retrouvez plus d’informations sur le portail de l’auto-entrepreneur.

Combien d’argent peut-on gagner avec un blog ?


Vous ne serez pas riche du jour au lendemain. Par contre, vous pourrez générer des revenus à moyen terme (3-6 mois). Le montant dépend de ce que vous vendez (service, affiliation, produits) des prix que vous fixez, du nombre de visiteurs, et de votre taux de conversion. Vous pourrez gagner quelques dizaines, centaines, voir milliers d’euros par mois.

Combien de temps faut-il consacrer à son blog pour le développer ?


Comptez environ 20h par semaine. Plus au début. Le temps de paramétrer votre système marketing, attirer vos premiers lecteurs, promouvoir vos contenus, et.. rédiger. Un blog demande beaucoup beaucoup d’énergie et de temps au début. Vous connaissez ces grosses brutes épaisses qui tirent des camions avec leurs oreilles ? Au début vous avancerez trèèèèès lentement et puis petit à petit, avec de l’inertie, ce sera de plus en plus facile d’avancer.