kevin-jourdan

L’interview #1 : Kevin Jourdan – Dotmarket.eu

Amis détectives, bonjour !

Aujourd’hui je reçois Kevin Jourdan, fondateur de DotMarket.eu, plateforme d’achat/vente de sites web.

Kévin c’est LE spécialiste des marchés de niche. Il excelle en SEO, domine l’affiliation, mais il est surtout ouvert et très sympa.

C’est donc une évidence pour moi de l’interviewer sur Niches Détective.

Allez c’est parti !

1) Hello Kévin ! Merci d’avoir accepté l’invitation 🙂

Comment vas-tu ? Comment se sont passé les derniers mois pour toi et ton activité ?

Merci pour l’invitation Adrien. Tout se déroule très bien, je me suis récemment installé dans une petite maison à la campagne au pied des Vosges, bonne année pour se poser et ralentir côté voyage il paraît 😉

Et l’activité malgré les événements de cette année a poursuivi sa croissance côté édition de site, et a connu un beau lancement côté de DotMarket avec pas mal de lancement (notre outil d’estimation de site V2, une librairie de newsletters francophones…). On a été bien occupés, et même je ne peux donc que me réjouir de la suite !

2) Peux-tu présenter brièvement ton parcours pour les lecteurs qui ne te connaissent pas?

Très brièvement, j’ai démarré ma carrière d’éditeur de sites en 2012. J’étais à l’époque responsable acquisition au sein d’une structure Française implantée à Manille, aux Philippines qui proposait des programmes minceur en ligne.

Dès 2014, après ma démission, je me suis lancé à temps plein dans l’édition de sites, et dans la création d’un blog (Kjourdan.com, que je n’alimente plus aujourd’hui) et d’une formation (l’Akadémie, qui est aujourd’hui accessible librement et plus mise à jour) pour partager mon aventure nomade + entrepreneuriale et inciter d’autres personnes à se lancer. Cela fait donc environ 6 ans que je voyage de manière nomade tout en gérant mes diverses activités en ligne.

Aujourd’hui, je suis toujours éditeur de sites, et désormais également co-fondateur d’une plateforme d’achat / ventes de business digitaux appelée DotMarket.eu.

3) Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans l’affiliation ?

Comment as-tu obtenu ton premier poste aux Philippines en tant qu’affiliate manager ?

La curiosité ET l’appât du gain !

Je suis arrivé en stage dans le service vidéo aux Philippines dans le cadre de mon stage de fin d’études. A la fin de mon stage, j’ai eu la chance, par un petit concours de circonstance (et un rapport de stage sur le rôle de la vidéo dans la conversion sur les pages de vente ayant plu au CEO de la société) d’être muté dans l’équipe marketing où j’ai fait mes armes, jusqu’à rejoindre le pôle affiliation.

Je bossais donc au quotidien à ce stade avec à peu près toutes les plateformes d’affiliation existantes en France. Et c’est réellement la réalisation que le chèque qu’on envoyait chaque mois à certains affiliés dépassait largement mon propre salaire qui m’a donné envie de voir ce que je serais capable de faire en tant qu’affilié….

J’ai commencé par un site, puis 2, puis 3, etc… Jusqu’à ce que les revenus issus de ces sites soient assez importants pour me donner le courage de démissionner et de me lancer là dedans à temps plein.

4) Quelle est selon toi la différence entre blog de niche et site niche ? Les deux peuvent-ils être compatibles ?

L’autorité et l’aspect communautaire du blog sera t-il selon toi mis en avant dans les résultats de recherches et se positionnera mieux que les sites de niche “impersonnels” dans le futur ? (dans la continuité de la mise à jour Google EAT)

Les 2 sont compatibles. L’un a a mon sens simplement un peu plus de « PERSO » dedans. Et à l’heure actuelle, c’est sûrement une bonne chose pour un éditeur de site de réussir à lancer quelque chose dans lequel il puisse bénéficier d’une crédibilité propre à son identité et son parcours.

J’ai expérimenté plusieurs choses ces 2 dernières années sur les concepts de l’EAT et je n’ai vraiment pas de leçons à donner là dessus car je me suis fait remettre durement à ma place sur 1 ou 2 sites dans la santé par Google malgré la mise en place d’équipes solides, de contenus créés par des experts reconnus, etc…. Cela n’a pas suffit.

A l’inverse, sur mon blog canin, étant désormais éducateur canin, les résultats sont positifs. Mais tirer des conclusions de cause à effet serait subjctif… Alors mon hypothèse est que oui, communauté, identité et expertise contribuent au succès d’un site.

Mais qu’il reste beaucoup de zones d’ombres et que certaines thématiques (la santé par exemple) sont « spéciales » (à juste titre vus les enjeux) et que tous les critères EAT ne suffiront pas à permettre à n’importe qui de s’en sortir dans cette thématique.

Ou alors de manière très nichée… Idem, je me suis purement cramé les ailes dans cette thématique à vouloir devenir « trop gros »…Et à perdre en pseudo expertise sur mes contenus. Bref, niche spéciale.

5) Qu’est-ce qui est le plus important pour toi dans le choix de la niche ?

L’affinité avec le sujet ? (niche passion) ou le potentiel commercial ?

Le potentiel commercial si tu sais déjà comment développer un site.

L’affinité si tu démarres.

Je dis ça alors que j’ai fait tout l’inverse, mais c’est une conviction que j’ai aujourd’hui. Aimer un sujet permet d’y consacrer plus de temps, d’énergie et d’y prendre plaisir même si les résultats mettent du temps à venir.

6) Quelle stratégie utiliserais-tu pour obtenir tes 1000 premiers visiteurs sans budget ? (à part pour acheter un nom de domaine et un hébergeur)

Un mix entre social media, SEO et publications externes.

Sans budget, je peux tout de même analyse ma niche, identifier des mots clés pertinents et créer mes premiers contenus. Mais ensuite, il va fallior être très patient pour que cela ranke.

Alors en attendant, pourquoi pas en profiter pour aller expérimenter le partage qualifié sur les réseaux sociaux, via des comptes à moi et au sein de communautés ciblées. J’irais également proposer des contenus de qualité à des blogs ou auteurs de newsletters, podcasts du domaine pour bénéficier de visibilité auprès de leurs audiences.

7) Comment vois-tu l’avenir des blogs ?

Ils vont suivre la tendance des besoins des lecteurs et lectrices. Et sans aucun doute évoluer. Je publiais il y a quelques jours un hors série de notre newsletter « L’investisseur Web » dédié au marché des Newsletters qui reviennent au premier plan.

Elles répondent à un besoin réel vis à vis de la multiplication des contenus, des problématiques d’algo chez Google et sur les réseaux sociaux, etc… Je pense donc que les  blogs SEULS auront plus de mal que les blogs qui parviendront à « posséder » leur audience en déployant des modes de communication adaptés à l’audience visée.

Je dis pas qu’un blog doit avoir une page Facebook, un compte Twitter, un compte Tik Tok, une newsletter, etc… Je pense simplement qu’un blog devrait avoir 1 ou 2 autres canaux d’acquisition ou de communication adaptés selon le marché et l’audience visés.

8) “La part de marché de l’e-Learning mondial est aujourd’hui de plus de 190 milliards de dollars. On estime que d’ici 2025, il devrait atteindre les 325 milliards de dollars. C’est un marché en pleine expansion” Source : callimedia

Qu’est-ce que cela t’inspire ?

Que nous sommes sur une méga trend. Le e-learning est la façon d’apprendre du présent et du futur. Les plus grandes écoles comme Harvard and co se mettent au 100% digital sur certains cursus (sans baisser les prix d’ailleurs….). Le e-learning a de beaux jours devant lui.

9) On voit de plus en plus d’infopreneurs lancer des formations, mais tous ne triomphent pas.

Le marketing, l’image de marque et la confiance vont devenir réellement indispensables pour avoir des résultats, penses-tu que cela va (enfin) enterrer les vendeurs de rêve ?

J’en doute malheureusement.

Les plus gros vendeurs de tête out there ONT cette crédibilité et la tchatche pour continuer à vendre leurs idioties.

On va pas balancer de noms, mais ceux qui font le plus de mal à cette communauté ne sont pas forcément les petits infopreneurs newbies qui essaient de répliquer les conseils des pros de la rente et se loupent, mais bien les « gros » du domaine qui continuent à répandre leurs messages et promesses fausses.

10) Quel est ton meilleur conseil pour quelqu’un qui hésite à lancer son blog de niche ? Quelles sont les étapes importantes avant de se lancer ?

Prendre le TEMPS d’analyser et se poser les BONNES questions. Ne pas se jeter tête baissée dans un site, puis dans un autre si le premier ne foncitonne pas, puis dans 3eme si le 2nd ne plait pas, etc….

L’étape clé de tout business est l’analyse initiale. On pourrait parler de lean marketing, de création de MVP, etc, mais ce n’est pas vraiment adapté à un site de niche. Sauf si tu considères qu’un MVP de test d’une niche pourrait être une simple newsletter Substack, gratuite, mise en avant sur quelques réseaux sociaux, avec un peu de pub, voir s’il y a une audience !

Mais je m’éloigne de la question. Retour à la phase d’analyse. Choisir la bonne niche, les bons mots clés initiaux, identifier le degré de concurrence et les portes d’entrées possibles, les modes de monétisation possibles, les contenus que je pourrais créer, etc… Voilà l’étape la plus importante à mon sens.

11) Quelles sont selon toi les causes principales d’échec dans le blogging ?

L’impatience de réussir provoqué par le manque et / ou les promesses abusives de nombreux.ses pseudo expert.e.s, le manque de formation de qualité et l’abandon qui résulte de la sensation d’échec.

12) Qu’est-ce que tu ferais si demain tu devais repartir de 0 ? (pas de trafic, pas de réseau, pas de compétence)

J’irai postuler pour faire un stage au sein d’une structure éditrice de sites web pour apprendre à leur contact, en étant du coup même payé pour le faire.

Et je démarrerai en parallèle un projet sur lequel bosser soir et week-end pour expérimenter. En agrémentant mon boulot du quotidien par des lectures d’articles (il y en a pleins de gratuits, surtout en anglais, mais pas que, sur ton blog par exemple il y a de quoi faire !) pour enrichir mes connaissances sur le domaine.

En fait je te décris la manière dont j’ai démarré presque ! Sauf que je n’étais plus en stage, mais déjà salarié.

13) Quel est ton blogueur/entrepreneur préféré et pourquoi ?

J’ai toujours suivi ce que fait Spencer Haws de Niche Pursuits. C’est en lisant ses articles que j’ai démarré mes premiers sites. Je lui dois donc beaucoup en quelque sorte  . Et j’aime le fait qu’il soit resté très humble au fil des années, à continuer son travail d’éducation et de vulgarisation du domaine de l’édition de sites. C’esr rare de rester à ce niveau de partage et d’humilité dans ce domaine.

14) Quel est ton plat préféré ?

A cuisiner : le risotto. A manger… il y en a trop, là me viennent déjà en tête le risotto (tant qu’à faire), le magret de canard et la tartiflette !

15) Quelles sont tes activités favorites durant ton temps libre ?

Partir randonner, courir ou faire du vélo en montagne. Regarder des séries. Je suis assez casanier, mais j’adore « retourner à la nature » pour m’y promener, ou camper.

16) Quel est le dernier bon film que tu as vu ?

Je ne me rappelle même plus…
Mais en ce moment, je refais l’intégrale de Esprits Criminels 😀

Un grand merci à toi pour ta participation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *